Attentat de Strasbourg : un proche de Cherif Chekatt mis en examen pour "participation à une association de malfaiteurs terroristes criminelle"

Il est soupçonné d'avoir joué un rôle dans la fourniture de l'arme à feu utilisée par Cherif Chekatt. 

Cherif Chekatt, auteur de l\'attentat perpétré le 11 décembre 2018 à Strasbourg (Bas-Rhin).
Cherif Chekatt, auteur de l'attentat perpétré le 11 décembre 2018 à Strasbourg (Bas-Rhin). (DR)

Un proche de Cherif Chekatt a été présenté au juge d'instruction, lundi 17 décembre, dans le cadre l'enquête sur l'attentat de Strasbourg. Il a été mis en examen pour les chefs de "participation à une association de malfaiteurs terroristes criminelle" et "acquisition, détention et cession d'armes de catégorie B par au moins deux personnes en relation avec une entreprise terroriste". Il a été placé en détention provisoire conformément aux réquisitions du parquet, indique une source judiciaire à France 3. 

Ce proche de Cherif Chekatt est soupçonné d'avoir joué un rôle dans la fourniture de l'arme à feu utilisée par l'auteur de l'attentat de Strasbourg, selon une source proche de l'enquête. Deux autres suspects ont été placés en garde à vue lundi, soupçonnés eux aussi d'être liés à la fourniture de l'arme. Cherif Chekatt a tué cinq passants et blessé onze autres personnes avec un revolver de la fin du XIXe siècle, qui a notamment servi d'arme réglementaire aux soldats français pendant la Première Guerre mondiale. Un type d'armes rare et interdit à la vente libre. Il a été retrouvé sur le corps du terroriste, abattu par la police jeudi 13 décembre.