Un enseignant décapité dans les Yvelines, l'assaillant de 18 ans abattu

Vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), un professeur a été poignardé à mort et décapité. L’assaillant, qui voulait venger Allah, a été abattu. Le parquet antiterroriste enquête.

FRANCEINFO

Vendredi 16 octobre vers 17 heures, un professeur d’histoire-géographie âgé de 47 ans a été tué de coups de couteau puis décapité à proximité de son collège du Bois-d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). La semaine passée, il avait montré à ses élèves de quatrième des caricatures du prophète Mahomet. Ce cours avait déjà été donné les années précédentes. Mais cette fois, il a proposé à des élèves de sortir s’ils étaient choqués, ce que certains élèves ont mal reçu. Ils s’en sont plaints auprès de leurs parents. Ceux-ci ont remonté l’information à la direction de ce collège d’un quartier pavillonnaire. 

Un assaillant de 18 ans

L’assaillant a été abattu d’une dizaine de balles par la police dans la commune voisine d’Eragny-sur-Oise (Val-d’Oise). Le suspect avait 18 ans. Auparavant, il avait revendiqué son geste sur Twitter, expliquant qu’il vengeait Allah et son prophète Mahomet. Des perquisitions ont eu lieu vendredi soir chez des proches du tueur.

Un policier dans une rue d\'Eragny (Val-d\'Oise), vendredi 16 octobre 2020. 
Un policier dans une rue d'Eragny (Val-d'Oise), vendredi 16 octobre 2020.  (ABDULMONAM EASSA / AFP)