Nantes : jets de projectiles sur des membres du corps enseignant dans un lycée, pas de lien avec l'hommage à Samuel Paty

Une personne a été interpellée et placée en garde à vue.

Article rédigé par
avec France Bleu Loire Océan - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le lycée Gaspard Monge La Chauvinière, à Nantes en Loire-Atlantique. (GOOGLE STREET VIEW)

Des membres du corps enseignant d'un lycée nantais ont reçu lundi 2 novembre au matin des projectiles, rapporte France Bleu Loire Océan

>> Suivez notre direct sur une rentrée scolaire en hommage à Samuel Paty.

Vers 9h45, une trentaine de personnes se sont amassées devant le lycée Gaspard Monge La Chauvinière, à Nantes en Loire-Atlantique, indiquent les témoins. Ils ont jeté des projectiles en direction des membres de l'Éducation nationale, sans faire de blessés. Ils ont également bloqué la voie d'accès au lycée, avec des barrières volées sur un chantier à proximité. Selon la préfecture, le groupe d'individus est allé devant le lycée en réponse à "des appels sur les réseaux sociaux à manifester contre les mesures liées à l'épidémie de Covid-19". 

Un jeune homme de 18 ans placé en garde à vue

Alertés, les policiers ont interpellé une personne. Ce jeune homme de 18 ans, défavorablement connu des services de police, a été placé en garde à vue pour "participation à un attroupement violent et recel de vol". Deux bouteilles d'acide et un sachet contenant un liquide inflammable ont été découverts à proximité du lycée. Une enquête a été ouverte.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.