Les Tchétchènes d'Europe appellent à porter plainte contre Jean-Luc Mélenchon pour "incitation à la haine"

Jean-Luc Mélenchon avait affirmé dimanche sur LCI qu'il y avait "un problème avec la communauté tchétchène en France" et appelé à "expulser" ceux qui agissent sur le terrain de "l'islamisme politique".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le chef de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, lors de l'université d'été de son mouvement, à Châteauneuf-sur-Isère (Drôme), le 21 août 2020. (NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / AFP)

Elle n'est pas prête d'oublier ces propos. L'association des Tchétchènes d'Europe a demandé à ses membres de déposer plainte contre Jean-Luc Mélenchon pour "incitation à la haine", a annoncé mardi 20 octobre son porte-parole, Albakov Schamil.

L'association, qui ne peut pas elle-même déposer plainte pour des raisons juridiques, étudie "avec un avocat" la possibilité de le faire en passant par un autre organisme, comme la Ligue des droits de l'Homme, a-t-il ajouté. En attendant, l'association a envoyé à chacun de ses membres résidant en France une plainte à remplir et à signer avant de l'adresser au procureur de la République de Paris contre le chef de file de La France insoumise (LFI).

Malaise à la France insoumise

Jean-Luc Mélenchon avait affirmé dimanche sur LCI qu'il y avait "un problème avec la communauté tchétchène en France" et appelé à "expulser" les Tchétchènes qui agissent sur le terrain de "l'islamisme politique". "C'est une vraie incitation à la haine", s'est ému Albakov Schamil.

Le député LFI Adrien Quatennens a souligné mardi que Jean-Luc Mélenchon avait reconnu avoir fait "une erreur" en utilisant le terme "communauté" tchétchène. D'autres parlementaires insoumis, embarrassés, ont reconnu auprès de franceinfo que les propos du chef de file de LFI ne constituaient pas "son langage habituel".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.