Enseignant décapité dans les Yvelines : le corps enseignant se mobilise

Vendredi 16 octobre, Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie, a été assassiné pour avoir enseigné la liberté d'expression. Le corps enseignant, meurtri par ce drame, se rassemble dimanche 18 octobre partout en France.

France 2

Après l'assassinat de Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie, vendredi 16 octobre, le corps enseignant se mobilise dimanche 18 octobre. Florent Ternisien, enseignant d'histoire-géographie, participe au rassemblement place de la République à Paris, dimanche après-midi : "Pour montrer qu'à long terme, l'éducation reste la meilleure des réponses et qu'on va continuer à faire nos métiers, exercer nos missions, parce qu'on est persuadé que c'est de ça dont nos élèves et la société ont besoin."

"Enseigner des valeurs, des droits, des libertés"

Pas question de transiger avec les valeurs démocratiques pour Catherine Dudes, professeur d'histoire et de géographie à Bordeaux (Gironde). Elle place la transmission au cœur de sa mission : "Le cœur de mon métier, c'est enseigner. C'est enseigner des savoirs, des valeurs, des droits, des libertés. Parfois, ça peut être un peu fragile en classe, ces notions-là sont indispensables." Face aux attaques qui visent à déstabiliser l'école publique et gratuite, Ghislaine Morvan-Dudois, parent d'élève, manifeste aussi à Paris : "Il faut qu'on fasse bloc pour défendre la laïcité et la laïcité telle qu'on l'entend au niveau de la France, c'est-à-dire accepter que d'autres aient la liberté de croire ou de ne pas croire."



Le JT
Les autres sujets du JT
Une homme lors d\'un rassemblement en hommage au professeur assasiné, le 17 octobre 2020 à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).
Une homme lors d'un rassemblement en hommage au professeur assasiné, le 17 octobre 2020 à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). (DAMIEN MEYER / AFP)