Cet article date de plus d'un an.

Enseignant décapité dans les Yvelines : Jean-Michel Blanquer réagit sur le plateau du 20 Heures

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 4 min.
Attentat dans les Yvelines : Jean-Michel Blanquer réagit
FRANCE 2
Article rédigé par
L. Delahousse - France 2
France Télévisions

L’inquiétude du corps enseignant face à la montée des atteintes à la laïcité est vive, après l'assassinat d'un professeur à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a réagi en direct, sur le plateau du 20 Heures, samedi 17 octobre.

Au lendemain de l'assassinat d'un professeur à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) vendredi 16 octobre, le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a réagi en direct sur le plateau du 20 Heures. "Cette émotion ne doit pas être synonyme de peur. Je pense d’abord à ce professeur, qui justement n’avait pas peur d'exercer son métier comme il le devait", a rappelé le ministre.

Le professeur avait porté plainte 

Face à l'augmentation des atteintes à la laïcité, le ministre concède : "Des choses se sont dégradées depuis plusieurs décennies. Probablement parce qu’on a trop accepté dans le passé qu’une forme de violence verbale, de prosélytisme, s'installe". Le professeur assassiné a reçu des menaces après avoir tenu un cours sur la liberté d'expression, pendant lequel il avait montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. "Il a été accompagné, il a porté plainte avec la principale du collège, à ce stade, il n’y a pas de menaces de mort contre lui, rappelle Jean-Michel Blanquer. Personne ne pouvait imaginer qu’il allait être assassiné."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hommage à Samuel Paty

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.