Enseignant décapité dans les Yvelines : "colère et stupeur" du maire d'Eragny-sur-Oise

Vendredi 16 octobre à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), un professeur a été tué. Thibault Humbert, le maire d’Eragny-sur-Oise (Val-d’Oise), où l’assaillant a été abattu, réagit sur franceinfo vendredi soir.

Franceinfo

Thibault Humbert, le maire d’Eragny-sur-Oise (Val-d’Oise), où le tueur présumé d'un professeur a été abattu vendredi 16 octobre, ressent "de l’effroi et de la colère", confie-t-il sur franceinfo vendredi soir. Ce drame dans la commune voisine de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) est "très inattendu. Il y a une présence de personnes musulmanes dans notre ville, mais aucune radicalisation connue sur le territoire d’Eragny".

Furieux contre les parents d'élèves

"C’est pour nous la stupeur. Mais quand on est maire, on sait que la menace terroriste est présente, on sait que des actes isolés comme celui-là peuvent se produire à tout moment. Il ne faut rien lâcher", affirme-t-il.

"La liberté d’expression et de la presse sont des valeurs de notre République. Ce professeur d'histoire mettait beaucoup de bienveillance par rapport aux enfants que les caricatures de Mahomet pouvaient éventuellement choquer. Je suis effaré et je suis très en colère parce que cette colère non fondée des parents a été relayée sur les réseaux sociaux," conclut Thibault Humbert.

Thibault Humbert
Thibault Humbert (FRANCEINFO)