Cet article date de plus d'un an.

Attentat à Conflans-Sainte-Honorine : les réactions de la classe politique

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Attentat à Conflans-Sainte-Honorine : les réactions de la classe politique
France 3
Article rédigé par
J. Nény, P. Moisson, A. Richier, A. Lay, M. Félix, P-J. Perrin, H. Laridon, P. Guény - France 3
France Télévisions

La classe politique a réagi et exprimé son indignation après l'assassinat d'un professeur d'histoire à Conflans-Sainte-Honorine, survenu vendredi 16 octobre.

Depuis l'assassinat d'un professeur à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), vendredi 16 octobre, la classe politique multiplie les réactions. "L’islamisme nous mène une guerre : c’est par la force que nous devons le chasser de notre pays", a écrit Marine Le Pen, présidente du Rassemblement national, sur Twitter. Le député LR des Alpes-Maritimes, Éric Ciotti, met en avant la nécessité d'un "sentiment de mobilisation". 

Un hommage solennel rendu à l'Assemblée nationale

"Plus que jamais, nous devons être unis face à la barbarie et à l’obscurantisme", s'est exprimé l'ancien président de la République François Hollande sur Twitter, vendredi 16 octobre. Éric Coquerel, député La France insoumise de Seine-Saint-Denis, plaide pour que les "syndicats enseignants prennent la tête d’un appel à rassemblement fraternel". Un hommage solennel sera rendu à l'Assemblée nationale mardi 20 octobre pendant les questions au gouvernement.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.