Assassinat de Samuel Paty : sept individus mis en examen, dont deux mineurs

Sept personnes ont mises en examen mercredi 21 octobre dans l’enquête sur l’assassinat de Samuel Paty. Parmi elles, il y a deux collégiens.

France 2

Six des sept mis en examen le sont pour complicité d’assassinat terroriste. A commencer par Brahim C., ce père de famille qui a posté les vidéos sur le web pour attaquer l’enseignant décapité. Même chef d’accusation pour Abdelhakim Sefrioui, le militant islamiste avec qui il était en lien depuis près d’un mois. Deux collégiens de 14 et 15 ans sont soupçonnés d’avoir indiqué contre rémunération au terroriste qui était Samuel Paty.

Les collégiens libres

Deux connaissances du jeune assaillant tchétchène sont mises en examen également. L’un d’eux est soupçonné d’avoir convoyé le jour de l’attaque l’islamiste radicalisé jusqu’à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines).  Enfin, la septième personne, ami de l’assaillant, est mis en examen pour association de malfaiteurs. Tous ont été incarcérés à l’exception des deux mineurs qui restent libres sous contrôle judiciaire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jean-François Ricard,  procureur général du Parquet national antiterroriste, le 17 octobre 2020, lors d\'une conférence de presse.
Jean-François Ricard,  procureur général du Parquet national antiterroriste, le 17 octobre 2020, lors d'une conférence de presse. (ABDULMONAM EASSA / AFP)