Assassinat de Samuel Paty : "Il faut répondre avec sagesse" et sans "dramatiser" aux questions des enfants, assure un pédopsychiatre

"On peut expliquer, répondre aux questions, mais on n'est pas obligés de dramatiser et de les angoisser", explique sur franceinfo le Dr Stéphane Clerget après l'attentat terroriste de Conflans-Sainte-Honorine.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Des familles se recueillent devant le collège du Bois d'Aulne à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), le 19 octobre 2020. (ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP)

Après l'attaque terroriste de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) et l'assassinat de Samuel Paty, les enfants risquent de poser de nombreuses questions et de s'inquiéter. "On peut expliquer, répondre aux questions, mais on n'est pas obligés de dramatiser et de les angoisser. Il faut répondre avec sagesse", a expliquer mardi 20 octobre sur franceinfo le Dr Stéphane Clerget, pédopsychiatre.

>> Professeur assassiné : suivez les évolutions de l'enquête dans notre direct

franceinfo : Est-ce qu'il y a des bonnes et des mauvaises réponses à donner aux enfants ?

Stéphane Clerget : Pour les jeunes enfants, il n'y a pas de raison de les informer de tous les drames qui se passent loin de chez eux. Pour les grands c'est différent dans la mesure où ils vont en entendre parler à l'occasion des vacances apprenantes ou simplement parce qu'ils vont assister au journal télévisé ou parce que d'autres enfants vont en parler. Donc, il faut leur rendre les idées un peu plus claires et les rassurer.

Il faut leur dire qu'un professeur a été assassiné mais que l'assassin est hors d'état de nuire parce qu'il a été tué par la police parce qu'il était menaçant. Du coup, le danger direct disparaît.

Dr Stéphane Clerget, pédopsychiatre

à franceinfo

Pour les plus grands, dès 9 ans, on peut commencer à expliquer. Il faut parler de ce qu'est une caricature, le fanatisme. Il faut définir des choses et cela a une vertu un peu pédagogique.

Comment explique-t-on une caricature et le fanatisme aux enfants ?

Une caricature c'est un dessin humoristique qui remet en question des personnes qui ont du pouvoir ou bien des idées, ou bien des religions. Un fanatique, c'est une personne qui pense que ses idées sont au-dessus des lois et qui pense qu'il a le droit de tuer au nom de ses idées. Un fanatique religieux est quelqu'un qui pense mieux savoir que Dieu ou les prophètes eux-mêmes.

Faut-il répondre aux questions qu'ils ne posent pas ?

On peut expliquer, répondre aux questions, mais on n'est pas obligés de dramatiser et de les angoisser. Il s'agit d'expliquer qu'on n'a pas le droit de tuer les gens. Il faut rassurer en disant que tout le monde va être vigilant, les écoles surveillées, que les professeurs vont faire attention aux enfants. Il faut aussi rappeler que ce n'est pas un enfant qui a été tué. L'enfant comprend le caractère exceptionnel et comprend que cela ne va pas se répéter. Il faut répondre avec sagesse.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Assassinat de Samuel Paty

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.