DIRECT. Attentat déjoué en région parisienne : deux églises étaient visées, selon Valls

Un homme a été interpellé dimanche 20 avril à Paris. Connu des services de renseignement, il serait aussi impliqué dans le meurtre d'une femme à Villejuif (Val-de-Marne).

Ce qu'il faut savoir

Le Premier ministre Manuel Valls précise, mercredi 22 avril, que deux églises étaient visées par l'homme accusé d'avoir un projet "imminent" d'attentat, et qui a été arrêté dimanche, à Paris. Cet étudiant en informatique de 24 ans est, par ailleurs, soupçonné d'être impliqué dans le meurtre d'Aurélie Châtelain, professeure de fitness de 32 ans, retrouvée morte dans une voiture, dimanche à Villejuif (Val-de-Marne). Le procureur de Paris, François Molins, donne une conférence de presse pour faire le point sur l'enquête.

Le suspect connu des services de renseignement. Entendu dans le cadre d'une enquête dirigée par le parquet antiterroriste, cet homme de 24 ans était connu des services de renseignement pour ses "velléités de départ en Syrie" pour y rejoindre les rangs jihadistes, selon le ministre de l'Intérieur. Selon le procureur, le suspect a livré une courte explication sur la découverte des armes, affirmant qu'il voulait s'en débarrasser "dans la Seine". Puis il s'est retranché "dans un mutisme complet".

Des projets d'attaque contre "une ou deux églises". "Une documentation fournie a également été découverte établissant, sans ambiguïté, que l'individu projetait la commission imminente d'un attentat vraisemblablement contre une ou deux églises", a rapporté le ministre de l'Intérieur.

Perquisitions et interpellation en Haute-Marne. Selon France 3 Champagne-Ardenne, l'homme arrêté "a des liens familiaux à Saint-Dizier en Haute-Marne" où une jeune femme a été interpellée mercredi matin. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TERRORISME

00h03 : Après l'annonce d'un attentat déjoué de justesse à Villejuif (Val-de-Marne), France 2 a donné la parole au juge antiterroriste, Marc Trévidic. Le magistrat voit défiler dans son bureau les personnes parties combattre aux côtés du groupe Etat islamique.


(FRANCE 2)

23h09 : "Par son courage, elle a permis l'arrestation de cette personne avant qu'elle ne fasse des actes de cruauté encore plus importants."

Le maire de Caudry, ville du Nord dont était originaire Aurélie Châtelain tuée à Villejuif (Val-de-Marne), va proposer que la légion d'honneur lui soit remise à titre posthume. Une marche blanche sera organisée dimanche à 11h45 à Caudry, en sa mémoire. L'homme suspecté d'avoir projeté un attentat est aussi soupçonné d'être impliqué dans le meurtre de cette jeune femme.

21h42 : Manuel Valls s'est rendu dans deux églises de Villejuif (Val-de-Marne), cibles probables d'un projet d'attentat déjoué après l'arrestation d'un suspect dimanche à Paris. Il y a exprimé son soutien à la communauté catholique, rappelant la symbolique des attaques menées contre les différents lieux de culte, mais aussi contre les cimetières ou encore la rédaction de Charlie Hebdo.



(FRANCETV INFO)

20h48 : Sid Ahmed Ghlam est soupçonné d'avoir projeté de commettre un attentat contre une église. Une attaque prévue dimanche matin, abandonné après que le jeune homme de 24 ans s'est blessé à la jambe. Car, ce matin-là, il est soupçonné d'avoir assassiné par balle Aurélie Châtelain, une professeure de fitness, retrouvée morte dans sa voiture à Villejuif (Val-de-Marne). France 2 revient sur le déroulé de cette journée, de l'appel du jeune homme au Samu, à la découverte dans sa voiture d'un véritable arsenal.



(FRANCE 2)

20h20 : Il le connaissait peu, mais le décrit toutefois comme un jeune homme appartenant à la mouvance salafiste. France 2 a rencontré le beau-frère de Sid Ahmed Ghlam, le jeune homme de 24 ans suspecté d'avoir projeté un attentat contre des églises, près de Paris. Voici son témoignage.


(FRANCE 2 STRASBOURG)

20h16 : "Il faut ne faire aucune déclaration hasardeuse sur le sujet. On pense qu'il l'a croisée au moment où il voulait récupérer un véhicule."

Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, invité du JT de TF1, donne une petite précision sur le meurtre d'Aurélie Châtelain, qui pourrait avoir été tuée par le terroriste présumé arrêté dimanche, tout en appelant à la "plus grande prudence".

19h32 : Depuis ce matin, de nombreuses informations sont données sur les attentats contre deux églises déjoués. Pour comprendre ce qui s'est passé, francetv info résume ce que l'on sait, et ce que l'on ne sait pas encore.

19h28 : L'homme soupçonné d'avoir projeté de commettre un attentat à Paris est également entendu dans l'enquête sur le meurtre d'Aurélie Châtelain, retrouvée morte dimanche dans son véhicule, à Villejuif (Val-de-Marne). Le procureur de la République de Paris, François Molins, a confirmé que l'ADN du suspect avait été retrouvé dans la voiture de la jeune femme.



(BFM TV)

19h19 : Sid Ahmed Ghlam, l'homme de 24 ans soupçonné d'avoir planifié un attentat contre deux églises, a bénéficié de complicités selon Le Parisien. La semaine dernière, il a récupéré un arsenal, dont les trois fusils automatiques, dans une voiture garée dans une rue, d'après le quotidien.

18h44 : A Caudry (Nord), une affiche en mémoire d'Aurélie Châtelain a été accrochée sur le mur de la mairie. La jeune femme aurait été tuée par l'homme soupçonné de préparer des attentats contre deux églises à Villejuif (Val-de-Marne). Elle était jusqu'en 2014 conseillère municipale de la ville.




(FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

18h37 : En conclusion de son intervention devant l'église Saint-Cyr de Villejuif (Val-de-Marne), le Premier ministre, Manuel Valls, rappelle que les forces de l'ordre "sont mobilisées pour surveiller les lieux de culte".

19h25 : "Je tiens à dire que la protection des lieux de culte sera assurée. Les chrétiens, les catholiques de France étaient visés. Ils doivent pouvoir aller à la messe en parfaite sérénité. C'est la plus forte réponse que nous devons apporter."

Manuel Valls adresse un message de solidarité aux chrétiens en France, mais aussi au Proche et au Moyen-Orient.

18h33 : "Ce qui aurait pu arriver est un choc, pour tout le monde. Il est donc normal d'aller à la rencontre des paroissiens. (...) Deux églises étaient visées."

Manuel Valls est à Villejuif (Val-de-Marne), où il s'exprime après être allé dans les deux églises visées par des attentats. Le Premier ministre rend également hommage à Aurélie Châtelain, la jeune femme tuée par le terroriste présumé.

18h23 : Le suspect "était en contact avec une autre personne pouvant se trouver en Syrie, avec laquelle il échangeait sur les modalités de commission d'un attentat", a déclaré le procureur de Paris, François Molins. En conférence de presse, il est revenu sur ce que nous savons de l'attentat déjoué dimanche à Paris.


(BFM TV)

17h34 : Plusieurs éléments permettent d'établir un lien entre Sid Ahmed Ghlam, suspecté d'avoir prévu un attentat contre une église, et la mort d'Aurélie Châtelain, dont le corps a été retrouvé dimanche dans une voiture brûlée à Villejuif (Val-de-Marne). GPS, ADN, indices balistiques... Découvrez ces éléments dans notre article.

17h36 : Voici les principaux points de l'intervention du procureur de Paris au sujet de l'attentat déjoué et du meurtre d'Aurélie Châtelain :

L'Algérien de 24 ans soupçonné d'avoir tué une femme et projeté une attaque contre une église en banlieue parisienne a évoqué avec une personne "pouvant se trouver en Syrie" les "modalités de commission d'un attentat" ; cette personne "lui demandant explicitement de cibler particulièrement une église".


Les perquisitions au domicile parisien de cet étudiant ont permis de retrouver, outre de l'armement et du matériel de vidéo, des "documents en langue arabe évoquant les organisations terroristes Al-Qaïda et Etat islamique".


En garde à vue, le suspect a fait des déclarations "fantaisistes" avant de s'enfermer dans le mutisme. Il a expliqué s'être blessé seul en voulant se débarrasser de ses armes dans la Seine. Sa garde à vue pourrait être portée à six jours, une durée dérogatoire prévue notamment en cas de risque d'action terroriste imminente.

Les premières analyses balistiques, génétiques et de géolocalisation téléphonique le mettent en cause pour le meurtre d'Aurélie Châtelain, tuée d'une balle et dont le corps a été retrouvé dimanche à Villejuif (Val-de-Marne).

16h37 : "Le devoir du gouvernement est de protéger nos églises comme il le fait pour les mosquées et les synagogues."

Le député UMP demande au gouvernement "de protéger nos églises", dont certaines auraient pu être les cibles d'un attentat déjoué dimanche à Paris. Le gouvernement "ne doit pas compter sur le seul hasard pour protéger les Français de confession chrétienne", ajoute-t-il.

17h03 : François Molins évoque la possibilité d'une "prolongation exceptionnelle de la garde à vue pour atteindre six jours" pour le suspect arrêté dimanche.

16h23 : Des documents liés à Al-Qaïda et à l'Etat islamique ont été retrouvés chez le suspect, ajoute le procureur de Paris, François Molins.

Comment a-t-il été interpellé ? "L'individu se serait blessé lui-même suite à une mauvaise manipulation, se tirant une balle dans la jambe", précise François Molins. Le procureur ajoute qu'après avoir tenu des propos fantaisistes, le suspect a fait valoir son droit au silence, observant un "mutisme complet".

16h42 : Au sujet du meurtre d'Aurélie Châtelain à Villejuif, le procureur de Paris indique : "L'exploitation des données GPS" a permis de préciser "sa présence à Villejuif, dans le créneau horaire où Aurélie Châtelain était tuée".

"Aurélie Châtelain a été tuée d'une seule balle (...) L'ADN de l'individu était retrouvé dans le véhicule d'Aurélie Châtelain, une sur le frein à main, l'autre sur le bas de caisse gauche."

16h16 : "Dans la Mégane du suspect, les policiers ont trouvé une kalachnikov chargée et 3 chargeurs, un pistolet et un revolver", poursuit le procureur de Paris.

16h15 : "Cet individu était en contact avec une autre personne pouvant se trouver en Syrie avec lequel il échangeait sur les modalités de la commission d'un attentat, ce dernier lui demandant de cibler une église", explique le procureur de Paris au sujet du suspect interpellé dimanche.


16h14 : Selon le procureur de Paris, les policiers qui avaient été appelés en raison d'une blessure ont trouvé du "matériel suspect" dans le véhicule du suspect blessé.

16h11 : François Molins, le procureur de Paris, s'exprime actuellement après l'attentat déjoué dimanche près de Paris. Vous pouvez suivre en direct sa conférence de presse.

15h49 : "Nous sommes toujours sous la menace terroriste, nous devons donc continuer à être vigilants.(...) c'est pourquoi j'ai demandé à ce qu'on maintienne le plan Vigipirate à son niveau le plus élevé."

"Nous devons toujours améliorer notre capacité de renseignement, dans l'Etat de droit d'aujourd'hui et dans celui de demain", ajoute le président de la République, qui vante le projet de loi sur le renseignement, espérant qu'il soit "adopté".

15h45 : François Hollande s'exprime aussi sur l'arrestation d'un homme soupçonné d'avoir planifié un attentat et d'être lié à un meurtre : "Un acte terroriste a été déjoué, ce n'est pas le premier".

15h11 : Le maire de Villejuif s'exprime actuellement, après l'arrestation fortuite d'un homme soupçonné d'avoir préparé un attentat "imminent" contre "une ou deux églises", et par ailleurs suspecté d'être impliqué dans le meurtre inexpliqué d'une jeune femme en banlieue parisienne.

Franck Le Bohellec explique que des renforts de sécurité vont être envoyés dans sa ville pour "des patrouilles et des rondes sur la commune de Villejuif et autour des lieux de culte".

14h58 : Un homme suspecté d'être sur le point de commettre plusieurs attentats contre des églises près de Paris a été arrêté dimanche. Qui est cet individu ? Comment la police l'a interpellé ? France 2 revient sur l'arrestation de ce jeune homme, également soupçonné d'avoir tué une jeune femme jeudi à Villejuif (Val-de-Marne).

(FRANCE 2)

14h36 : Le suspect soupçonné d'avoir un projet imminent d'attentat contre une ou deux églises connaissait la ville de Saint-Dizier en Haute-Marne. Les enquêteurs sont intervenus ce matin dans la commune, où une jeune femme a été interpellée. Les explications de France 3 Champagne-Ardenne.


(FRANCE 3 CHAMPAGNE-ARDENNE)

14h31 : Depuis les attentats de janvier, les lieux de culte sont placés sous protection en France. C'est vrai pour la plupart des mosquées et des synagogues. En revanche, les églises, beaucoup plus nombreuses, ne peuvent toutes être protégées par les autorités et ont été jusque-là jugées comme moins prioritaires. L'attentat déjoué dimanche à Paris pourrait changer la donne, nous explique France 2 dans ce reportage.

(FRANCE 2)

13h55 : Alors que le ministre de l'Intérieur a annoncé, ce matin, qu'un attentat contre "une ou deux églises" a été déjoué par les services de police, la mobilisation des forces de l'ordre vous paraît-elle suffisante ? Pour répondre à notre question du jour, cliquez ici.

13h13 : Un projet d'attentat a été déjoué contre "une ou deux églises" et un suspect a été interpellé dimanche à Paris. L'homme est un étudiant connu des services de renseignement, doté d'un arsenal de "plusieurs armes de guerre". Francetv info revient sur ce que l'on sait de cette arrestation et du projet d'attentat.

12h56 : Ce matin, à la sortie du Conseil des ministres, Manuel Valls a estimé que la France faisait "face à une menace terroriste sans équivalent dans le passé par sa nature et son ampleur", au sujet de l'attentat déjoué dimanche à Paris.

(FRANCETV INFO)

12h03 : "Les terroristes ciblent la France pour nous diviser. La réponse qui doit être la nôtre, c'est la protection de nos compatriotes (...) mais aussi le rassemblement, l'unité."

12h08 : "Notre pays fait face à une menace terroriste sans équivalent dans le passé par sa nature et son ampleur."

Manuel Valls revient, à la sortie du Conseil des ministres, sur le projet d'attentat déjoué contre "une ou deux églises".

11h57 : Hospitalisé, l'homme suspecté d'avoir planifié un attentat contre "une ou deux églises" reste, pour l'heure, muet, selon France Info. Des scellés ont été placés sur la porte de son domicile, signale une journaliste de i-Télé.

12h03 : Bernard Cazeneuve a annoncé, ce matin lors d'une courte conférence de presse, l'arrestation dimanche à Paris d'un homme suspecté de préparer un attentat contre des églises. Voici un extrait de la déclaration du ministre de l'Intérieur.

(REUTERS)

11h31 : "Ils ont brisé notre famille." Interrogés par France 3 Nord-Pas-de-Calais, les proches d'Aurélie Châtelain, retrouvée morte dimanche à Villejuif (Val-de-Marne), réagissent à l'interpellation d'un terroriste présumé à Paris. L'homme est suspecté d'être impliqué dans le meurtre de la jeune professeure de fitness.

11h25 : Des perquisitions ont lieu depuis le début de la semaine à Saint-Dizier (Haute-Marne), en lien avec le projet d'attentat déjoué dimanche contre "une ou deux églises", annonce France 3 Champagne-Ardenne. Les parents du suspect arrêté à Paris résident dans un quartier de la ville, précise la chaîne, qui indique qu'une jeune femme a également été interpellée ce matin.

11h07 : Que sait-on de l'individu soupçonné d'avoir planifié un attentat ? Francetv info récapitule les informations disponibles sur cet homme :

Cet "étudiant en informatique" de 24 ans est connu des services de police comme ayant des "velléités de départ en Syrie" pour rejoindre les rangs des jihadistes.


L'homme arrêté est également soupçonné d'être impliqué dans le meurtre d'Aurélie Châtelain, cette prof de fitness retrouvée morte dimanche matin, dans le Val-de-Marne. L'ADN du suspect, ainsi que des traces de sang, ont été retrouvés dans la voiture de la jeune femme, selon les informations de France 2.


Selon M6 et Le Monde, son arrestation est le fruit du hasard. Dimanche matin, le suspect appelle le Samu. Blessé par balles, il affirme avoir été agressé. Dans son véhicule, les policiers découvrent un arsenal de guerre : kalachnikov, arme de poing, gilet pare-balles, munitions et gyrophare.

11h05 : Après Bernard Cazeneuve, Manuel Valls devrait s'exprimer sur le projet d'attentat déjoué, signale une journaliste d'i-Télé. Le Premier ministre devrait prendre la parole à l'issue du conseil des ministres.

10h13 : Quel est le lien entre le projet d'attentat déjoué et le meurtre d'Aurélie Châtelain à Villejuif (Val-de-Marne) ? D'après Le Monde, les enquêteurs soupçonnent l'homme interpellé dimanche d'avoir voulu voler le véhicule de la jeune femme. Au cours de cette tentative de vol manquée, le suspect se serait tiré dans la jambe par inadvertance. Il a finalement été interpellé après avoir appelé le Samu pour sa blessure, précise le journal.

10h21 : Selon i-Télé, six attentats auraient été déjoués en France depuis le début de l'année.