DIRECT. Opération antiterroriste dans l'Hérault : l'adolescente interpellée avait fait allégeance à l'Etat islamique dans une vidéo

Les policiers ont interpellé, vendredi dans l'Hérault, quatre personnes suspectées d'avoir voulu commettre un attentat.

A Clapiers, dans l\'agglomération de Montpellier.
A Clapiers, dans l'agglomération de Montpellier. (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

Quatre personnes soupçonnées de préparer un attentat ont été interpellées, vendredi 10 février, autour de Montpellier et Béziers (Hérault). Parmi elles, une adolescente de 16 ans, qui avait prêté allégeance au groupe Etat islamique dans une vidéo tournée mercredi, selon une source proche de l'enquête à franceinfo. Le projet d'attaque était imminent et des explosifs ont été découverts lors des interpellations.

Quatre arrestations dans l'Hérault. Les interpellations ont eu lieu à Clapiers, (dans l'agglomération de Montpellier) et à Marseillan (près de Béziers). 

 Une jeune fille de 16 ans parmi les suspects. Les trois autres personnes sont des hommes, âgés de 20 à 33 ans. Parmi eux, deux étaient connus des services anti-terroristes pour radicalisation, la jeune fille âgée de 16 ans, elle, était suspectée de vouloir se rendre en Syrie. et avait prêté allégeance à l'organisation Etat islamique.

71 grammes de TATP découverts. Les services de la Sous-direction anti-terroriste (Sdat) ont intercepté des éléments de projet de passage à l'acte, ce qui a permis l'interpellation. Lors de leur opération, les enquêteurs ont découvert, en plus du peroxyde d'acétone (TATP), un litre d'acétone et un litre d'eau oxygénée. Ces deux derniers es composants interviennent dans la fabrication du TATP.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #TERRORISME

23h32 : Le jihadiste français Rachid Kassim a bien été visé par une frappe en Irak, annonce le Pentagone.

18h22 : "Il dormait dans la cave de ses beaux-parents. Quand j'ai su ça, je me suis dit : avec le froid qu'il fait, je vais l'héberger deux ou trois jours. Jamais je n'aurais pensé qu'il fomentait un attentat", confie-t-il en voulant garder l'anonymat, après le coup de filet antiterroriste mené dans l'Hérault.

18h17 : "J'ai voulu aider quelqu'un dans la détresse : la vie va m'apprendre qu'il ne faut faire confiance à personne". A Clapiers, au nord de Montpellier (Hérault), l'hébergeur du principal suspect de l'attentat déjoué ce matin n'a pas caché sa surprise, au micro de France Bleu Hérault.

14h18 : C'est l'achat d'acétone hier par une partie du groupe dans un commerce qui a semble-t-il été le déclencheur et a donné le top départ de l'opération antiterroriste de ce matin dans l'Hérault, selon les informations de franceinfo.

13h19 : La jeune femme de 16 ans, interpellée ce matin dans l'Hérault, avait prêté allégeance au groupe Etat islamique dans une vidéo tournée mercredi 8 février, d'après une source proche du dossier contactée par franceinfo. Elle devait se marier avec un jeune homme de 20 ans, lui aussi interpellé vendredi.

13h07 : Quels sont les sujets qui vous passionnent sur franceinfo en ce moment ?

• La vidéo de l'interview en intégralité de Penelope Fillon, dont des extraits avait été diffusés dans "Envoyé spécial".

Notre direct sur le projet d'attentat déjoué, après les quatre interpellations dans l'Hérault.

• La vidéo de l'intervention de Charline Vanhoenacker face à Marine Le Pen.



12h52 : Il y a également une femme de 16 ans, qui nourrissait un projet de départ en Syrie. Une quatrième personne, un homme né en 1990, semble, lui, en périphérie du groupe. Au domicile de l'homme de 20 ans, à Clapiers, les enquêteurs ont mis la main sur 71 grammes de TATP, un explosif. Suivez notre direct.

12h54 : Nous en savons un peu plus sur les personnes interpellées dans l'Hérault. Parmi elles, deux hommes : l'un âgé de 20 ans, l'autre né en 1983. Ils tous deux connus pour des faits de radicalisation. L'homme âgé de 20 ans, qui serait le principal suspect, avait tenté de partir en Syrie à la fin 2015.

12h44 : "Nous sommes face à une menace terroriste extrêmement élevée."

Le Premier ministre est intervenu après l'interpellation, dans l'Hérault, de quatre personnes suspectées d'avoir voulu commettre un attentat.

12h44 : Dans un communiqué, le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, indique que "l'interpellation de quatre individus, dont trois directement suspectés de préparer une action violente sur notre territoire", a été effectuée après "deux semaines d'investigations".

12h12 : Interpellations dans l'Hérault : le projet d'attentat déjoué était imminent.

11h05 : Les services de la Sdat, la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire, ont repéré les indices d'un projet de passage à l'acte, selon les informations de franceinfo.

11h05 : Lors de l'interpellation de ces quatre suspects, 71 g de TATP, 1 litre d'acétone et 1 litre d'eau oxygénée ont été découverts. Ces composants interviennent dans la fabrication d'explosifs.

11h07 : Selon les informations de franceinfo, les quatre personnes arrêtées dans l'agglomération montpelliéraine sont trois hommes et une femme. Deux d'entre elles étaient connues des services antiterroristes : un jeune homme né en octobre 1996 et une adolescente née en janvier 2001. Cette dernière était visiblement sur le point de partir en Syrie.