Champs-Élysées : un assaillant déterminé et dangereux

Le procureur de la République François Molins s'est exprimé ce jeudi 22 juin sur l'assaillant des Champs-Élysées (Paris). Il a notamment livré de nouvelles informations sur le parcours de l'attaquant.

France 2

Avant d'arriver sur les Champs-Élysées (Paris), la voiture d'Adam Djaziri a circulé pendant près d'une heure. Une bombe roulante en plein Paris, c'est l'une des révélations du procureur. Les enquêteurs ont retracé son parcours. 14h50, le terroriste est au niveau du pont de Grenelle. 15h11, il se trouve juste à côté de la tour Eiffel, 13 minutes plus tard, il longe le quai Branly, enfin, à 15h39, il emprunte l'avenue des Champs Élysées. C'est là qu'il aperçoit un convoi de gendarmerie.

9 000 munitions entre deux bonbonnes de gaz

Il fait demi-tour et vient percuter le premier fourgon par la droite. À l'intérieur de la voiture, sur la banquette arrière, deux bonbonnes de gaz neuves, achetées la veille, au milieu 9 000 munitions. À l'avant, dans un sac, un pistolet chargé, une carabine, des couteaux et 28 chargeurs. Selon les enquêteurs c'est la preuve d'une opération préparée de longue date. Dans sa lettre de revendications, le terroriste le dit : cela fait plusieurs années qu'il veut rejoindre Daesh. Avec sa femme et ses enfants, il a tenté en vain de rejoindre la Syrie. Depuis 2012, il camouflait ses intentions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le corps du suspect est recouvert par la police après l\'attentat raté sur les Champs-Elysées, le 19 juin 2017.
Le corps du suspect est recouvert par la police après l'attentat raté sur les Champs-Elysées, le 19 juin 2017. (THOMAS SAMSON / AFP)