Attentat déjoué : un réseau stupéfiant découvert

Après le démantèlement du commando jihadiste féminin, Audrey Goutard explique en quoi c'est inédit en France.

Voir la vidéo
France 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

La tentative d'attentat ne fait plus aucun doute pour François Molins. Le procureur de la République a confirmé, vendredi 9 septembre, que les bonbonnes de gaz découvertes dans une voiture dans Paris dans la nuit du samedi au dimanche 4 septembre devaient exploser. Il est évident qu'un lien ait été établi entre les membres du réseau des jeunes femmes et plusieurs des attentats qui ont frappé la France ces derniers mois.

Une communication via les réseaux sociaux

"Non seulement, les jeunes filles ne se sont sont quasiment jamais rencontrées physiquement et sont toujours passées par le net mais elles ont également été en contact toujours via les réseaux sociaux avec la plupart des terroristes français". Audrey Goutard.
Sarah Hervouet était également mariée virtuellement avec deux tueurs du groupe Etat Islamique. "Les policiers vont devoir maintenant comprendre cette nébuleuse, voir quelles étaient les connexions et qui a activé ces jeunes femmes", a ajouté la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran d\'une vidéo de propagande de l\'Etat islamique, publiée le 24 janvier 2016, dans laquelle Abdelhamid Abaaoud apparaît.
Capture d'écran d'une vidéo de propagande de l'Etat islamique, publiée le 24 janvier 2016, dans laquelle Abdelhamid Abaaoud apparaît. (AL-HAYAT MEDIA CENTRE / AFP)