Cet article date de plus de six ans.

Au son de "L'Internationale", les amis de Charb rendent hommage au caricaturiste

Stéphane Charbonnier, dit Charb, a été tué par les frères Kouachi lors de l'attentat survenu le 7 janvier dans la rédaction de l'hebdomadaire satirique. L'attaque a fait 12 morts, dont cinq dessinateurs du journal.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le cercueil du caricaturiste Charb lors de la cérémonie en son hommage à Pontoise (Val-d'Oise), le 16 janvier 2015.  (AFP)

"Charb, ils n'auront jamais le dernier mot !" a promis Jean-Luc Mélenchon, très ému, lors des obsèques du caricaturiste Charb. A Pontoise (Val-d'Oise), d'où il était originaire, les amis du directeur de la publication de Charlie Hebdo lui ont rendu un dernier hommage vendredi 16 janvier, au son des cornemuses et de L'Internationale.

Stéphane Charbonnier a été tué par les frères Kouachi lors de l'attentat survenu mercredi 7 janvier dans la rédaction de l'hebdomadaire satirique. L'attaque a fait 12 morts, dont cinq dessinateurs du journal.

"Adieu camarade"

Outre la famille de Charb et les survivants de l'hebdomadaire, plusieurs ministres, dont la garde des Sceaux Christiane Taubira, la ministre de l'Education, Najat Vallaud-Belkacem, et la ministre de la Culture, Fleur Pellerin, ont assisté à la cérémonie. Ils ont écouté, entre autres, l'hommage du coprésident du Parti de gauche Jean-Luc Mélenchon : "Adieu camarade, merci camarade." "Charlie vivra ! (...) La troupe des têtes dures qui pleure aujourd'hui son héros a le cœur gonflé d'orgueil en pensant" à Charb. "Ci-gît l'un des premiers dessinateurs de l'histoire mort pour ce qu'il représentait", a-t-il ajouté.

Pierre Laurent, premier secrétaire du PCF, lui a succédé à la tribune. Lui aussi très ému, il a rendu hommage à son camarade le poing levé.

Dehors, des centaines d'anonymes étaient venus suivre la cérémonie sur écran géant.

"Oui, tu étais Charlie, Charb"

Les dessinateurs collaborateurs de Charlie Hebdo se sont aussi exprimés en mémoire de leur ami. "Putain ! Le nombre de dessins que tu aurais pu faire cette semaine si tu avais été là ! (...) Tu aurais continué à dessiner des bites, des couilles, des chattes et des nichons", a lancé Luz, fidèle à la liberté de ton de l'hebdomadaire satirique. "Oui, tu étais Charlie, Charb. Tu penserais au monde moins con que peut offrir cette situation absurde", a-t-il poursuivi, ajoutant : "L'esprit de Charlie Hebdo est vivant et j'espère que des milliers de Charlie Hebdo surgissent des lycées, des facs, du monde entier, que d'autres Charb, Cabu, Tignous, Honoré, Wolinski prennent la plume."

FRANCE TELEVISIONS

L'urgentiste Patrick Pelloux, également chroniqueur à Charlie Hebdo et l'un des premiers à être intervenu sur place après l'attaque, a lui aussi rendu un très bel hommage à Charb. 

 

FRANCETV INFO

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Terrorisme

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.