Attentat de Nice : le pronostic vital de l'assaillant n'est plus engagé

L'enquête se poursuit après l'attentat perpétré à Nice (Alpes-Maritimes), jeudi 29 octobre. Un homme a été placé en garde à vue. La journaliste France Télévisions Audrey Richier apporte des précisions, en direct de Nice.

France 2

Un individu a été placé en garde à vue après l'attentat perpétré jeudi 29 octobre à Nice (Alpes-Maritimes). "Il s'agit d'un homme de 47 ans, rapporte la journaliste France Télévisions Audrey Richier, en direct de Nice. Identifié grâce aux images de vidéosurveillance de la ville, on voit cet homme discuter quelques instants avec l'assaillant mercredi soir, la veille de l'attentat"Les enquêteurs se veulent très prudents sur une éventuelle complicité avec l'assaillant. L'homme a été interrogé toute la journée du vendredi 30 octobre.

Son pronostic vital n'est plus engagé

L'assaillant a été opéré la veille à l'hôpital Pasteur, à Nice. "Il a reçu huit impacts de balles, mais aucun n'a touché d'organe vital", reprend la journaliste. De sources hospitalières, son pronostic vital ne serait plus engagé. "Si les médecins jugent que son état de santé s'est suffisamment amélioré, Brahim A. pourrait être placé en garde à vue, ce qui permettrait aux enquêteurs de l'interroger", rapporte Audrey Richier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président Emmanuel Macron, accompagné de plusieurs personnalités, sur les lieux de l\'attaque au couteau à la basilique Notre-Dame de Nice, le 29 octobre 2020.
Le président Emmanuel Macron, accompagné de plusieurs personnalités, sur les lieux de l'attaque au couteau à la basilique Notre-Dame de Nice, le 29 octobre 2020. (ERIC GAILLARD / AFP)