À Copenhague, entre recueillement et consternation

Hugo Clément fait le point sur la situation au Danemark, après les attentats. Des proches du terroriste présumé se sont illustrés, alors que des milliers de Danois se recueillent.

Voir la vidéo
France 2

Copenhague est encore groggy, ce lundi 16 février, après les attentats perpétrés durant le week-end. Hugo Clément, en direct sur place pour France 2, raconte que certains jeunes y ont déposé des fleurs à la mémoire d'Omar Hamid El-Hussein à l'endroit où il a été abattu : "En fin d'après-midi, un groupe d'amis du terroriste présumé est venu pour enlever ces fleurs, non pas parce qu'ils sont forcément en désaccord avec les actions de leur ami, mais parce qu'ils estiment qu'Omar El-Hussein n'aurait pas apprécié cet hommage. Il n'aurait pas apprécié ces fleurs. Ils les ont donc enlevées, ils se sont assis en cercle pour prier, puis ils ont fini par crier 'Allahou akbar'".

Deux complices ?

Deux hommes sont inculpés de complicité. Ils sont soupçonnés d'avoir fourni une aide matérielle et des conseils au tueur présumé. Ce lundi soir, l'heure est aussi au recueillement dans la capitale danoise. "Les Danois sont venus par milliers ici pour rendre hommage aux victimes. C'est assez impressionnant car Copenhague n'est pas une très grande ville. [...] Ce rassemblement est placé sous très haute sécurité", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des centaines de personnes se rassemblent pour une veillée près du club culturel à Copenhague, au Danemark, le lundi 16 février 2015
Des centaines de personnes se rassemblent pour une veillée près du club culturel à Copenhague, au Danemark, le lundi 16 février 2015 (MICHAEL PROBST / AP / SIPA)