Trèbes : un village meurtri

Comment la cérémonie d'hommage national au colonel Arnaud Beltrame a-t-elle été vécue à Trèbes (Aude), où l'émotion était particulièrement forte ce mercredi 28 mars ?

FRANCE 2

Il est 10 heures, les salariés du super U arrivent à tour de rôle à la mairie de Trèbes (Aude). Contrairement aux familles des victimes, ils n'ont pas fait le voyage jusqu'à Paris. La cérémonie, c'est ici qu'ils ont voulu la vivre, tous ensemble et dans la plus stricte intimité. Au même moment, dans les rues de Trèbes, un calme inhabituel : beaucoup d’habitants sont devant leur téléviseur pour célébrer la mémoire du colonel Beltrame. "C'est un héros : il donne sa vie pour sauver une autre, analyse Marie-Josée Bouissonnade, habitante de Trèbes. Et je pense qu'il savait très bien où il allait, il savait qu'il ne s'en sortirait pas, puisque apparemment le terroriste avait dit qu'il voulait tuer des uniformes. Et voilà, il l'a fait."

Tout un village rend hommage à son héros

Dans ce salon de coiffure aussi, l'heure est au recueillement. Entre deux rendez-vous, le coiffeur suit la cérémonie d'hommage. Il ne connaissait pas personnellement le colonel, mais deux victimes civiles faisaient partie de sa clientèle : "Ça fait de la peine, ça fait de la peine pour la famille, je me mets à leur place, parce qu'à l'âge qu'il avait, il ne méritait pas de mourir comme ça", confie Jérémy Paulin. Ce midi, c'est toute une ville qui rend hommage à son héros : à Trèbes, le souvenir du colonel Beltrame restera gravé à jamais.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Super U de Trèbes (Aude) le lendemain de l\'attaque, le 24 mars 2018.
Le Super U de Trèbes (Aude) le lendemain de l'attaque, le 24 mars 2018. (ERIC CABANIS / AFP)