Cet article date de plus de trois ans.

L'ex-candidat de La France insoumise qui s'était réjoui de la mort d'Arnaud Beltrame condamné à 1 an de prison avec sursis pour "apologie du terrorisme"

Stéphane Poussier a également été condamné à une privation de sept ans de ses droits civiques.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Stéphane Poussier, le 4 avril 2017 lors de la campagne pour les élections législatives à Cabourg (Calvados). (MAXPPP)

Ses regrets, exprimés devant le tribunal, n'auront pas suffi. Stéphane Poussier, ancien candidat de La France insoumise aux législatives dans le Calvados, a été condamné mardi 27 mars en comparution immédiate à un an de prison avec sursis et sept ans de privation de ses droits civiques pour apologie du terrorisme. Le procureur avait requis six mois de prison, dont quatre avec sursis.

Dans une série de tweets et de messages publiés sur sa page Facebook, il s'était félicité de la mort du colonel Arnaud Beltrame, mort dans la nuit de vendredi à samedi après s'être substitué à une otage lors de l'attaque jihadiste du Super U de Trèbes

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.