Drapeaux en berne, fleurs, rue à son nom… Les hommages au gendarme Arnaud Beltrame se multiplient

Un hommage national sera rendu au lieutenant-colonel qui s'est substitué à une otage lors des attaques terroristes dans l'Aude.

Des personnes viennent rendre hommage au gendarme Arnaud Beltrame, samedi 24 mars 2018 à Trèbes (Aude).
Des personnes viennent rendre hommage au gendarme Arnaud Beltrame, samedi 24 mars 2018 à Trèbes (Aude). (MAXPPP)

La France rend hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, dimanche 25 mars. Un peu partout dans le pays, des initiatives fleurissent pour célébrer le gendarme, mort après s'être offert au terroriste comme otage à la place d'une femme dans le supermarché de Trèbes (Aude). Des hommages sont aussi prévus pour les trois autres victimes des attaques terroristes dans l'Aude.

L'Elysée annonce un "hommage national"

A l'issue d'un conseil restreint de défense, l'Elysée a annoncé, samedi 24 mars que la France allait rendre un "hommage national" au lieutenant-colonel. Ce type d'hommage est décidé par le chef de l'Etat, qui prononce un éloge funèbre. Il est traditionnellement réservé aux militaires morts pour la France. Les cérémonies ont lieu, sauf exception, aux Invalides ou au Panthéon. 

Arnaud Beltrame est "tombé en héros", a salué Emmanuel Macron, après l'annonce de la mort du gendarme. Il "mérite respect et admiration de la nation tout entière", a-t-il ajouté, dans un communiqué. La date de l'hommage national n'est pas encore connue.

Des drapeaux en berne

"Je m'incline devant le courage, le sens du sacrifice et l'exemplarité de cet officier qui a donné sa vie pour la liberté des otages, a tweeté Richard Lizurey, directeur général de la Gendarmerie nationale, samedi. L'ensemble des drapeaux et étendards de la gendarmerie sera mis en berne aujourd'hui." Les drapeaux de l'Assemblée nationale sont eux aussi baissés.

Samedi, dans la soirée, le siège du ministère de l'Intérieur s'est illuminé en bleu-blanc-rouge en hommage au gendarme, a annoncé Gérard Collomb sur Twitter.

En Ardèche, des habitants veulent une rue à son nom

Un village d'Ardèche pourrait bientôt avoir une rue portant le nom d'Arnaud Beltrame. Le geste héroïque du militaire a ému les habitants du village de Plats, rapporte France Bleu Drôme Ardèche. Le souhait "est que le village soit le premier" à baptiser l'une de ses rues du nom d'Arnaud Beltrame, explique René Louis, un des habitants de cette commune de 843 habitants. Il espère que "cela donne des idées à d'autres villes, et même à de très grandes villes".

"Ce qu'il a fait est héroïque", estime Gilles, un autre habitant. "Qu'il soit d'ici ou d'ailleurs, ce n'est pas le plus important. Le plus important, c'est l'acte qu'il a fait", assure-t-il. Pour Denis, adjoint au maire de Plats et dont le fils est en école de gendarmerie, il faut qu'il y ait dans la commune "des endroits en mémoire de toutes ces personnes qui font d'énormes efforts pour tous ces problèmes qu'il y a sur le territoire".

Des fleurs devant des gendarmeries

Des fleurs et quelques mots. Devant les grilles de nombreuses gendarmeries de France, et d'abord celles de l'Aude, des inconnus sont venus déposer des bouquets de fleurs pour rendre hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame.

"On nous offre rarement des fleurs, ça réchauffe le cœur. On est pourtant éloignés du lieu de l'attaque", confie le capitaine Mouly, de la compagnie de gendarmerie de Dinan (Côtes-d'Armor), au Télégramme. "Nous sommes très touchés par ces gestes qui ne font qu’accentuer notre fierté de vous servir… Merci", informe la gendarmerie de l’Orne sur sa page Facebook.