REPLAY. Regardez la cérémonie d'hommage national à Arnaud Beltrame

La France rend mercredi un hommage national au gendarme assassiné par un jihadiste après s'être substitué à une otage lors des attaques de vendredi dans l'Aude.

Ce qu'il faut savoir

"Il faisait face à l'agression islamiste, à la haine et à la folie meurtrière, et avec lui surgissait du cœur du pays l'esprit français de résistance." Emmanuel Macron a salué, mercredi 28 mars, dans la cour des Invalides à Paris, le sacrifice du lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, victime du tueur jihadiste Radouane Lakdim. Revivez l'hommage national rendu au gendarme avec France 2 et franceinfo.

L'hommage de la France. La cérémonie, ouverte au public, s'est déroulée en présence de la famille du gendarme et des familles des victimes des attaques terroristes de Carcassonne et Trèbes. L'éloge funèbre a été prononcé par Emmanuel Macron, qui a ensuite élevé Arnaud Beltrame au grade de colonel, à titre posthume. Vendredi, le chef de l'Etat avait salué le courage de l'officier de 44 ans, qui "a fait le don de sa vie pour protéger nos concitoyens".  

Tombé en héros. Lors d'une prise d'otages dans un supermarché Super U de Trèbes (Aude) qui avait déjà fait deux morts, le lieutenant-colonel Beltrame s'était livré à la place d'une femme que l'assaillant avait prise comme bouclier. Le jihadiste Radouane Lakdim a été abattu par les forces de l'ordre. Grièvement blessé par l'assaillant, Arnaud Beltrame a succombé à ses blessures dans la nuit de vendredi à samedi. 

Une minute de silence. En France, un hommage a été rendu à 10 heures dans toutes les gendarmeries, commissariats et préfectures et les drapeaux ont été mis en berne sur les bâtiments et édifices publics. Dans les établissements scolaires, le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a demandé "un moment de recueillement", accompagné d'un temps d'échange entre professeurs et élèves.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BELTRAME

21h50 : "Je ne le connaissais pas, mais il me manque déjà." Comme Marthe, des dizaines d'anonymes ont assisté aujourd'hui à l'hommage national au colonel Beltrame aux Invalides. Voici leurs impressions, recueillies par notre journaliste Benjamin Illy.

16h56 : Bonjour @Sebm92. L'intégralité de la cérémonie est disponible ici.

16h55 : Bonjour, avez-vous un lien pour revoir la cérémonie aux Invalides ?

13h00 : C'est l'heure de la pause-déjeuner. Le bon moment pour prendre le temps de lire, écouter ou de regarder quelques uns des contenus de nos journalistes publiés sur franceinfo :

• # Le discours d'Emmanuel Macron en hommage à Arnaud Beltrame.

Cette critique de Ready Player One, le nouveau film de Spielberg par Boris Jullien.

Cet interview de Nicolas Hulot à propos de la réintroduction d'ours dans les Pyrénées, sur France Bleu Béarn.

12h53 : Le cercueil d'Arnaud Beltrame a quitté les Invalides au son de la Marche funèbre.

(FRANCEINFO)

12h42 : @anonyme : Ses obsèques seront célébrées demain à Ferrals (Aude). C'est dans ce village des Corbières qu'il résidait avec son épouse.

12h42 : Où auront lieu les obsèques svp?

12h35 : Just been watching the hommage . Incredibly moving ceremony. Vive la France.

12h37 : Depuis mon ordinateur au bureau, je suis cet hommage ! Reposez en paix Colonnel !

12h35 : De la barbarie nous ne retiendront que des noms, de l'héroisme nous retenons aujourd'hui un visage, un acte, un symbole...

12h35 : Moi aussi je ne peux pas m empêcher de penser à son acte de courage mais aussi à la personne qu' il a sauvée car elle doit souffrir comme nous tous et toutes les familles touchées.

12h35 : Les commentaires continuent d'affluer pour rendre hommage au gendarme tué à Trèbes.

12h34 : Le cercueil d'Arnaud Beltrame vient de quitter la cours des Invalides, suivi par ses proches et le couple présidentiel.



(FRANCEINFO)

12h32 : Son nom vous est désormais familier. Mais qui était le colonel Arnaud Beltrame ? Franceinfo dresse son portrait dans cet article.




(BERTRAND GUAY / AFP)

12h29 : Arnaud Beltrame à tout jamais dans nos cœurs

12h26 : Je suis au travail mais je ne peux m'empêcher de suivre l'hommage national, c'est trop important à mes yeux d'honorer ce héros d'aujourd'hui...

12h26 : Il n y a pas que la France qui salue un héros. De Genève aussi chers amis tricolores! !! En pensées de la part d un francophile.

12h26 : Une belle leçon faite donner sa vie pour sauver des personnes innocentes

12h26 : Un discours digne, juste, et humain: le Président Macron est à la hauteur.

12h26 : Dans les commentaires, vous continuez de réagir à cette cérémonie d'hommage.

12h23 : A noter qu'Emmanuel Macron a eu un mot dans son discours pour Mireille Knoll, "assassinée parce qu'elle était juive". Son meurtrier "a profané nos valeurs sacrées", a-t-il déclaré. #KNOLL

12h22 : "Alors que le nom de son assassin déjà sombrait dans l'oubli, le nom d'Arnaud Beltrame devenait celui de l’héroïsme français", vient de déclarer Emmanuel Macron, qui a salué l'"esprit de résistance" du colonel.

12h22 : Le discours d'Emmanuel Macron est terminé. Vous pouvez continuer de suivre l'hommage à Arnaud Beltrame sur notre site.

12h19 : "Au moment du dernier adieu, je vous apporte la reconnaissance, l'admiration et l'affection de la nation toute entière. Je vous fait commandeur de la légion d'honneur et je vous nomme colonel de gendarmerie. Vive la République, vive la France."

Le président de la République conclut en s'adressant directement au gendarme décédé.

12h18 : "Arnaud Beltrame rejoint aujourd'hui le cortège valeureux des héros qu'il chérissait (...) Sa mémoire vivra, j'y veillerai, je vous le promets."

12h18 : "La gratitude de la patrie ne vous ramèneront pas l'être que vous aimiez tant."

Le président s'adresse à la famille du gendarme.

12h16 : "En sauvant cette jeune femme, Arnaud Beltrame a conjuré l'esprit de renoncement et d’indifférence qui parfois menacent. Il a montré que le socle vivant de la République, c'est la force d'âme."

12h17 : De très nombreuses personnes sont venues rendre hommage au colonel Beltrame. Comme cette femme, âgée de 85 ans. "J'aurais eu 100 ans que je serais venue quand même", dit-elle, saluant "le geste de quelqu'un qui a su donner sa vie pour en sauver une autre".

12h23 : "Puisse son engagement nourrir la vocation de toute notre jeunesse, éveiller ce désir de servir à son tour la France (...) La France mérite qu'on lui donne le meilleur de soi."

12h13 : "Le nom d'Arnaud Beltrame est devenu celui de l'héroïsme français."

12h16 : "Chef des armées, j'ai moi aussi, au combien, espéré. Le petit matin, hélas, nous a porté la nouvelle de sa mort comme un coup au cœur. Pourtant, malgré la tristesse, le sentiment d'injustice, la lueur qu'il a allumée en nous ne s'éteindra jamais."

12h11 : "Il s'agit d'une nouvelle épreuve. Mais notre peuple en a surmonté beaucoup d'autres. C'est pour cela qu'il surmontera celle-ci (...) Nous l'emporterons grâce au calme et à la résilience des Français (...) par la cohésion d'une nation rassemblée."

12h10 : "L'intolérable, jamais, ne peut l'emporter. Le camp de la liberté, celui de la France, est aujourd'hui confronté à un obscurantisme barbare. Les atours religieux dont il se pare ne sont que la négation de toute spiritualité."

12h09 : "Dès que nous avons appris son geste, nous tous, Français, avons tremblé d'un frisson singulier. L'un d'entre nous venait de se dresser (...) Il faisait face à la haine et à la folie meurtrière (...) Avec lui, surgissait l'esprit français de résistance."

Le président de la République compare Arnaud Beltrame aux résistants, comme Jean Moulin et Pierre Brossolette.

12h15 : "Je sais, et les Français savent, que les gendarmes ont tout fait pour que le pire n'advienne pas. Comme leurs camarades de la police, des renseignements et de la préfecture."

12h06 : Emmanuel Macron a salué la "grandeur" du colonel Arnaud Beltrame, "qui a sidéré la France". Voici un extrait de son discours :

12h05 : Belle cérémonie émouvante et très digne !! Comme toujours analyse remarquable de Pierre Servant, en souhaitant vivement une évolution dans son sens !!

12h05 : Infini respect et emotion profonde pour l’homme exemplaire. #beltrame

12h05 : La France pleure son héros, cet exemple pour tout être humain. Tristesse et reconnaissance pour un homme qui a montré au monde entier ce qu'était un vrai martyr: celui qui donne sa vie pour en sauver une autre. Même le ciel se joint à cet hommage...

12h05 : Dans les commentaires, vous saluez la mémoire du gendarme Arnaud Beltrame.

12h04 : "Il avait rendez-vous avec sa vérité de soldat."

12h03 : "A cet instant, toutefois, d'autres, même parmi les braves, auraient peut-être transigé ou hésité. Mais le lieutenant-colonel Beltrame s'est retrouvé face à la part la plus profonde de son engagement. Il a pris une décision, qui n'était pas seulement celle du sacrifice, mais celle d'abord de la fidélité à soi-même et à ses valeurs."

12h01 : "Cette vie [celle de l'otage] comptait pour Arnaud Beltrame, parce qu'elle était la source de sa vocation de servir. Accepter de mourir pour que vivent des innocents, tel est le cœur de l'engagement des soldats."

12h04 : "Nous pensons à cet instant à ces blessés, à nos morts et à leurs familles dans le recueillement."



11h56 : Le cercueil vient de rentrer dans une cour de l'hôtel des Invalides silencieuse. Plusieurs centaines de personnes sont venues rendre hommage au colonel Arnaud Beltrame.



11h53 : L'officier de gendarmerie Arnaud Beltrame, qui s'est sacrifié le 23 mars pour sauver une otage, a consacré une grande partie de sa vie à protéger la France, sur son territoire et à l'étranger. Franceinfo revient sur son parcours.








BERTRAND GUAY / AFP

11h46 : Parmi les 1 200 invités figurent aussi les familles des victimes, les personnes présentes lors de l'attaque, des élus des communes touchées ainsi que des centaines d'anonymes, dont de nombreux militaires, autorisés à assister à la cérémonie.

11h47 : Toute la nation est rassemblée pour cette cérémonie : outre le président et l'ensemble du gouvernement, des anciens présidents, François Hollande et Nicolas Sarkozy, des dirigeants politiques de tous bords dont Marine Le Pen, Jean-Luc Mélenchon et Laurent Wauquiez, plus de 300 députés et de nombreux anciens ministres, dont François Fillon, Alain Juppé, Manuel Valls.