Attentats dans l'Aude : six personnes placées en garde à vue

Le 23 mars 2018, quatre personnes étaient tuées dans des attaques terroristes à Trèbes et Carcassonne dans l'Aude. Dans le cadre de l'enquête, six personnes ont été placées en garde à vue mardi. 

Le 23 mars 2018 le Super U de Trèbes (Aude) était la cible d\'un attentat. 
Le 23 mars 2018 le Super U de Trèbes (Aude) était la cible d'un attentat.  (BOYER CLAUDE / MAXPPP)

L'enquête sur les attaques terroristes de Trèbes et Carcassonne avance. Six personnes ont été interpellées et placées en garde à vue dans l'enquête sur les attentats commis en mars 2018, a appris franceinfo de source judiciaire mardi 16 octobre.

Ces gardes à vue ont été décidées sur commission rogatoire des juges d'instruction, précise cette source judiciaire. Il s'agit de personnes de l'entourage de l'auteur des attaques, Radouane Lakdim. La plupart des interpellations ont eu lieu dans l'Aude, à Carcassonne. Par ailleurs, plusieurs personnes ont été entendues dans le cadre d'auditions libres à Toulouse (Haute-Garonne).

Le 23 mars 2018, Radouane Lakdim a tué quatre personnes dans l'Aude, avant d'être abattu par le GIGN. Il a entamé son équipée meurtrière en volant une voiture à Carcassonne, en tuant le passager. Il s'est ensuite attaqué au supermarché Super U de Trèbes, abattant un salarié et un client. Il a tiré sur le lieutenant-colonel Beltrame, déclenchant l'assaut du GIGN qui l'a abattu, au cours duquel un gendarme a été blessé. L'officier est mort des suites de ses blessures. Il a été élevé au grade de commandeur de la Légion d'honneur à titre posthume.