Attentats dans l'Aude : le point sur l'enquête

La garde à vue de la compagne de l'auteur des attentats du 23 mars dernier et de l'un de ses amis est prolongée ce lundi 26 mars. Les enquêteurs tentent de savoir s'ils étaient au courant de son passage à l'acte.

France 3

La compagne du terroriste a été transférée de l'Aude à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), dans les locaux de la DGSI. Sophie Neumayer est sur place. Elle explique : "Il s'agit d'une jeune femme de 18 ans convertie il y a deux ans, elle aussi fichée S, tout comme son compagnon avec lequel elle voulait se marier religieusement prochainement. Fait troublant, elle a posté un message sur les réseaux sociaux le matin même des attentats disant 'mécréants, vous êtes tous promis à l'enfer'".

Sa compagne continue de nier toute implication

Les proches de l'assaillant étaient ils au courant ? La journaliste poursuit : "Face aux enquêteurs des services antiterroristes, elle continue de nier qu'elle était au courant du funeste projet de son compagnon, tout comme le jeune homme de 17 ans qui, lui aussi, est toujours en garde à vue. C'est une proche de cet adolescent qui a informé les services de police de la proximité du jeune homme avec le terroriste, expliquant qu'il était sous son influence depuis plusieurs mois. Les enquêteurs essayent de déterminer si ces deux personnes étaient au courant du passage à l'acte de l'individu."

Le JT
Les autres sujets du JT
Les sept individus sont en garde à vue dans les locaux de la DGSI, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).
Les sept individus sont en garde à vue dans les locaux de la DGSI, à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine). (NICOLAS MESSYASZ/SIPA)