Attentats dans l'Aude : l'émotion des habitants de Trèbes

Au lendemain de l'attaque dans l'Aude revendiquée par Daech,  le village de Trèbes est sous le choc. Notamment celles et ceux qui étaient dans le Super U où la prise d'otages a eu lieu.

France 2

Cette femme est la directrice du Super U de Trèbes (Aude). Vendredi 23 mars, elle était là quand le terroriste est entré dans le magasin. "J'ai vu l'assaillant tirer deux ou trois balles et crier 'Allahu Akbar', donc du coup je suis remontée rapidement, j'ai dit aux filles du bureau 'appelez les gendarmes, il y a un terroriste dans le magasin' (...) On se sent impuissant, on a envie d'aider les collaborateurs. Ma principale préoccupation c'était de sortir tous les collaborateurs et clients du magasin", confie Samia.  Ce samedi matin, cette femme se dit encore terrifiée. Comme d'autres collègues et clients du magasin, elle s'est rendue à la cellule psychologique ouverte dès hier à la mairie. 

L'Hôtel de ville restera ouvert tout le weekend 

Toute la matinée des gens sont venus se confier. Le maire PS de Trèbes, Eric Menassi, très ému, a souhaité parler lui aussi. "Je connaissais personnellement les victimes ; je ne vous cache pas la douleur qui est la mienne et celle de mon équipe (...) J'ai voulu m'exprimer ce matin pour la première fois, après le drame, pour justement accentuer la volonté municipale de ne pas céder à quelconque amalgame", a-t-il déclaré. Le maire a annulé toutes les manifestations des prochains jours. L'Hôtel de ville restera ouvert tout le weekend pour tous les habitants bouleversés de la ville. Au lendemain des attentats, la vie à Trèbes a bien de mal à reprendre son cours normal. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les forces de l\'ordre positionnées au supermarché de Trèbes (Aude) après une prise d\'otages, le 23 mars 2018. 
Les forces de l'ordre positionnées au supermarché de Trèbes (Aude) après une prise d'otages, le 23 mars 2018.  (MAXPPP)