Attaques terroristes dans l'Aude : un hommage national sera rendu au gendarme "tombé en héros"

Arnaud Beltrame est mort après s'être offert au terroriste comme otage dans le supermarché de Trèbes (Aude).

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, tué dans l\'attaque terroriste de Trèbes (Aude), le 23 mars 2018.
Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame, tué dans l'attaque terroriste de Trèbes (Aude), le 23 mars 2018. (GENDARMERIE NATIONALE)

La France va rendre hommage au lieutenant-colonel Arnaud Beltrame. Le gendarme est mort des suites de ses blessures, samedi 24 mars, au lendemain des attaques terroristes dans l'Aude qui ont fait quatre morts. Il s'était substitué à une otage dans le supermarché de Trèbes. A l'issue d'un conseil restreint de défense, l'Elysée a annoncé que la France lui rendrait un "hommage national". La date n'est pas encore connue.

Arnaud Beltrame est "tombé en héros", a salué le président de la République, Emmanuel Macron, dans un communiqué, samedi. Il "mérite respect et admiration de la nation tout entière", a-t-il ajouté.

Des drapeaux déjà en berne

Les drapeaux et étendards de la gendarmerie, comme ceux de l'Assemblée nationale, ont déjà été mis en berne. Une messe sera célébrée à Trèbes dimanche 25 mars dans la matinée par l'évêque de Carcassonne. Des habitants ont afflué pour déposer des fleurs devant le Super U de Trèbes, fermé, et la caserne de gendarmerie de Carcassonne.

Emmanuel Macron a aussi "demandé la convocation cette semaine par les préfets" des responsables des services (renseignement, police, gendarmerie, parquet, administration pénitentiaire) impliqués dans le suivi des personnes radicalisées. Selon le ministère de l'Intérieur, ce type de réunion a "pour objet de rappeler les consignes de vigilance après un tel acte".