VIDEO. Attaque du Stade de France : le terroriste kamikaze passé par la Grèce n'était pas seul

Les gardes-côtes grecs ont bien reconnu qu'un qu'un des kamikazes du Stade de France, "Ahmad Al-Mohammad", était passé par l'île de Leros, en Grèce. Mais il n'était pas seul. France 2 a tenté de refaire le chemin que ces deux hommes ont emprunté.

MARC DE CHALVRON et PHILIPPE MAIRE - FRANCE 2

Les frontières extérieures de l'Europe sont pointées du doigt comme les failles de la lutte antiterroriste en Europe après les attaques meurtrières à Paris, le vendredi 13 novembre. Deux des trois kamikazes qui se sont fait exploser au Stade de France avaient en effet été contrôlés en Grèce durant le mois d'octobre, se fondant dans un groupe de migrants syriens.

Les garde-côtes grecs ont bien reconnu qu'un des kamikazes du Stade de France, "Ahmad Al-Mohammad" (le nom inscrit sur son faux passeport syrien) est passé par l'île de Leros, en Grèce, à 30 km des côtes turques. Mais il n'était pas seul. France 2 a tenté de refaire le chemin emprunté par ces deux hommes.

Le terroriste kamikaze n'était pas seul

Les agents européens de Frontex, employés de l'Union européenne pour le contrôle aux frontières extérieures de l'Europe, n'y ont vu que du feu. Le 3 octobre, un groupe de migrants syriens fait naufrage près de l'île de Leros et est secouru par des garde-côtes grecs. Il s'agit "d'un groupe de 119 migrants et dans le groupe, on a trouvé deux faux passeports, confirme le chef des garde-frontières à France 2. On accueille en moyenne 400 à 500 migrants par jour, c'est difficile de s'attarder sur un cas particulier."  Un de ces hommes porte un faux passeport au nom "d'Ahmad Al-Mohammad", mais les agents de Frontex ne détectent pas qu'il s'agit d'un faux document

Une agence de voyages qui vend les tickets du ferry pour quitter l'île affirme bien que le terroriste kamikaze n'était pas seul, et que deux billets ont été achetés, dont l'un pour Ahmad Al-Mohammad, le kamikaze identifié : "Le 5 octobre, ils ont pris le bateau de Leros à l'île de Kalymnos et ensuite, sont partis vers Athènes"

 

Capture d\'écran des deux billets de ferry acheté sur l\'île de Leros, en Grèce par un des des trois kamikazes qui se sont fait exploser au Stade de France. Novembre 2015
Capture d'écran des deux billets de ferry acheté sur l'île de Leros, en Grèce par un des des trois kamikazes qui se sont fait exploser au Stade de France. Novembre 2015 (FRANCE 2)