VIDEO. 13-Novembre : "L'état de la menace terroriste reste maximal", estime Laurent Nuñez

Laurent Nuñez était l'invité de France Inter mercredi 13 novembre, quatre ans jour pour jour après les attentats du Bataclan, de Paris et de Saint-Denis. 

FRANCE INTER

L'état de la menace terroriste "reste maximal", assure Laurent Nuñez, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Intérieur sur France Inter mercredi 13 novembre, quatre ans après les attentats du 13-Novembre"Le niveau de la menace est toujours aussi élevé. La menace a évolué, elle n'a plus la même forme. Il faut être toujours aussi vigilant", poursuit Laurent Nuñez.

"Une menace endogène"

"2015 ce sont des attaques projetées, ce sont des individus qui proviennent de Syrie et d'Irak et qui attaquent le territoire national, explique le secrétaire d'État au micro de France Inter. 2016, on commence à voir émerger une menace plus endogène, c'est-à-dire des individus qui sont présents sur le territoire national et qui cèdent à la propagande de Daech pour passer à l'action. Et maintenant, nous sommes sur une menace endogène, avec des individus qui n'ont plus forcément de liens avec l'Etat islamique", poursuit Laurent Nuñez.

"C'est cette menace là qu'on craint le plus, la menace dite endogène. Elle est plus difficile à détecter", avec "des individus qui n'ont plus de contact direct avec Daech" et "parfois la radicalisation se fait de manière express", ajoute-t-il.

"Concernant les attaques projetées sur le territoire national, comme il y a eu il y a quatre ans, on les juge moins probables mais nous sommes attentifs à la dissémination partout dans le monde des jihadistes sur zone pour éviter que de tels actes se reproduisent", conclut Laurent Nuñez sur France Inter.

Laurent Nunez était l\'invité de France Inter mercredi 13 novembre 2019. 
Laurent Nunez était l'invité de France Inter mercredi 13 novembre 2019.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)