VIDEO. "Je reste attentif à tout", déclare François Hollande six mois après avoir quitté l'Elysée

Invité de "Vivement dimanche prochain" pour parler des attentats du 13 novembre 2015, l'ex-chef de l'Etat a également dit un mot de sa nouvelle vie.

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

François Hollande continue à suivre de près les affaires du pays. "Comme président, il y a une pression de l'urgence et une contrainte d'agenda. Aujourd'hui, je n'ai plus la pression et j'ai moins la contrainte, mais je reste attentif à tout", a déclaré l'ancien chef de l'Etat, invité pendant une vingtaine de minutes sur le plateau de l'émission "Vivement dimanche prochain", six mois après son départ de l'Elysée.

"Qu'est-ce que vous faites aujourd'hui que vous ne pouviez pas faire avant ?" l'avait interrogé Michel Drucker. "Liberté de mouvement ? Pas vraiment : la sécurité pèse encore. Liberté de parole ? Pas encore. Liberté de disposer de mon temps ? Oui", a expliqué François Hollande.

Les images du Bataclan "ne s'effaceront jamais"

François Hollande était invité au côté d'une rescapée de l'attentat du 13 novembre 2015 au Bataclan, Caroline Langlade, dont il a préfacé le livre qu'elle vient de publier. Sur le plateau de l'émission, il a notamment raconté comment il avait appris les attaques, au Stade de France, et son arrivée devant le Bataclan, plus tard dans la soirée.

Voir la vidéo

"Je ne suis pas rentré au Bataclan car j'ai considéré que ce n'était pas ma place, a-t-il confié. Mais j'ai été à la porte du Bataclan. J'ai vu sortir des femmes et des hommes hagards, j'ai vu la détresse, j'ai vu la peur, j'ai vu aussi le soulagement. Voilà des images qui ne s'effaceront jamais."

François Hollande dans l\'émission \"Vivement dimanche prochain\", diffusée sur France 2 le 12 novembre 2017.
François Hollande dans l'émission "Vivement dimanche prochain", diffusée sur France 2 le 12 novembre 2017. (FRANCE 2)