VIDEO. Attentats du 13-Novembre : cinq séquences marquantes de la cérémonie d'hommage aux victimes

La cérémonie d'hommage aux 130 victimes des attentats du 13 novembre 2015 à Paris s'est tenue lundi en présence d'Emmanuel Macron et de François Hollande.

Anne Hidalgo, Emmanuel Macron et son épouse Brigitte, François Hollande et Bernard Cazeneuve assistent aux commémorations des attentats du 13-Novembre, en 2017. 
Anne Hidalgo, Emmanuel Macron et son épouse Brigitte, François Hollande et Bernard Cazeneuve assistent aux commémorations des attentats du 13-Novembre, en 2017.  (PHILIPPE WOJAZER / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Deux ans après, la même émotion et le même silence de recueillement. Emmanuel Macron, en présence de son prédécesseur François Hollande, a rendu hommage lundi 13 novembre aux victimes des attentats du 13 novembre 2015, en observant une minute de silence sur les six lieux des attaques à Paris et Saint-Denis.

Le Stade de France, Le Carillon et Le Petit Cambodge, La Bonne Bière et Casa Nostra, le Comptoir Voltaire, La Belle Equipe et enfin la salle de concerts du Bataclan : le même cérémonial - lecture du nom des personnes tuées, dépôt de gerbe, minute de silence, échanges avec les familles de victimes - s'est répété tout au long de la matinée en hommage aux 130 morts et plus de 350 blessés des attaques terroristes revendiquées par l'organisation Etat islamique (EI). Franceinfo revient sur les moments marquants de cette cérémonie. 

1Une gerbe en hommage à la seule victime du Stade de France

Les cérémonies ont débuté peu après 9 heures à Saint-Denis, en présence notamment des ministres de l'Intérieur, Gérard Collomb, de la Justice, Nicole Belloubet, des présidents du Sénat, Gérard Larcher, et de l'Assemblée nationale, François de Rugy, de la maire de Paris, Anne Hidalgo, et de la présidente de la région Ile-de-France, Valérie Pécresse.

Emmanuel Macron a déposé une gerbe devant la plaque commémorative, où figure le nom de Manuel Dias, seul tué dans les explosions du 13-Novembre aux abords du Stade de France.

Voir la vidéo

2La colère d'une habitante, recalée de la cérémonie d'hommage

Alors que le président de la République visitait chaque lieu marqué par les attentats avant de se rendre au Bataclan, une habitante de ces quartiers a exprimé sur franceinfo sa colère d'avoir été recalée de la cérémonie

"On est tous très déçus et surtout attristés de voir que pour pouvoir assister à la cérémonie, il fallait avoir une invitation", poursuit-elle, ajoutant : "Ceux qui habitent le quartier et qui ont vécu ça n'ont pas pu assister à la cérémonie sauf ceux qui avaient des invitations, ce qui est totalement injuste et inégalitaire." 

Voir la vidéo

3L'émotion des familles des victimes au Bataclan

Au Bataclan, le président de la République, accompagné de la maire de Paris, a d'abord assisté à la longue énumération des 90 noms tombés dans la salle de concert. 

Voir la vidéo

Emmanuel Macron, visiblement ému, est ensuite allé à la rencontre des familles des victimes de cette terrible nuit. Environ 200 personnes avaient fait le déplacement pour se recueillir. 

Voir la vidéo

4"Hallelujah", lâcher de ballons et discours

La délégation officielle s'est ensuite retrouvée à l'hommage public organisé par l'association de familles de victimes "Life for Paris" sur la place de la mairie du 11e. Thomas Zaruba, un ancien cadre à la Défense, qui aurait dû être à la terrasse du Carillon le soir du 13-Novembre et qui s'est depuis reconverti comme musicien a interprété "Halleluja" de Leonard Cohen. 

Voir la vidéo

Voir la vidéo

Arthur Dénouveaux, le président de "Life for Paris", une association de victimes du 13-Novembre, a, après cet hommage musical, pris la parole pour "se souvenir"

Voir la vidéo

La commémoration s'est terminée sur un lâcher de ballons aux côtés d'Emmanuel Macron et de François Hollande. 

Voir la vidéo

5Un mini-concert des Eagles of death metal

Deux membres du groupe américain qui se produisait le 13 novembre 2015 au Bataclan ont interprété deux chansons devant la mairie du 11e arrondissement.  Jesse Hughes et son guitariste Dave Catching ont également distribué des fleurs aux spectateurs. 

Voir la vidéo
REUTERS et APTN