Terrorisme : les conditions de détention de Salah Abdeslam réaménagées

Salah Abdeslam, le détenu le plus surveillé de France, va voir ses conditions de détention réaménagées. La justice craint pour son état de santé mental.

FRANCE 2

Les conditions du prisonnier le lus surveillé de France ont été allégées. Il s'agit de Salah Abdeslam, seul membre du commando du 13 novembre 2015 encore en vie. La justice craint pour sa santé mentale et appréhende une future tentative de suicide. Devant la prison de Fleury-Mérogis (Essone), où l'individu est incarcéré, Michael Guiheux nous apporte plus de détails. "Un an et demi après son incarcération, la justice a constaté que l'état de santé de Salah Abdeslam s’est dégradé. Elle a donc décidé de procéder à deux aménagements dans ses conditions de détention" précise-t-il.

Le détenu surveillé en permanence

Le journaliste détaille ensuite : "Le premier concerne les visites : pour l'instant, seuls les membres de sa famille peuvent venir le voir dans un parloir spécifique, derrière une vitre. Cette vitre va être supprimée à la condition que le prisonnier subisse des fouilles systématiques à chaque retour en cellule. Le deuxième changement concerne sa cellule. Pour le moment, une vitre opaque empêche Salah Abdeslam de voir l'extérieur : cette vitre va être retirée. Pour le reste de ses conditions de détentions extrêmement strictes, rien ne change. Il reste le détenu le plus surveillé de France, le seul à être observé 24 heures sur 24 par des caméras de vidéosurveillance".

Le JT
Les autres sujets du JT
Une photo de Salah Abdeslam est diffusée par la police française, le 15 novembre 2015.
Une photo de Salah Abdeslam est diffusée par la police française, le 15 novembre 2015. (DSK / POLICE NATIONALE / AFP)