Procès des attentats du 13-Novembre : nouvelle audience éprouvante

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
13/11 proces
FRANCEINFO
Article rédigé par
S. Neumayer - franceinfo
France Télévisions

Les avocats avaient alerté les victimes des attentats du 13-Novembre de la difficulté de l'audience du jeudi 16 septembre consacrée à la description des scènes de crime avec photos et vidéos à l'appui. L'audience s'est avérée très dure.

C'était une plongée, jeudi 16 septembre au procès des attentats de Paris, dans cette nuit d'horreur du 13 novembre 2015 à travers les constatations réalisées sur les cinq premières scènes de crimes, des "scènes de guerre", selon l'un des enquêteurs qui évoque "un état de sidération à la vue de l'enchevêtrement de corps". Pour les policiers, il a fallu mettre leurs émotions de côté pour identifier les victimes, recueillir les premiers indices sur les terrasses des brasseries parisiennes ou au Stade de France.

Des accusés impassibles

Il y a aussi ces vidéos de caméras de surveillance diffusées en fin d'audience. Elles montrent des victimes tenter de se cacher et d'autres tomber au sol. Les accusés sont restés impassibles, Salah Abdeslam semblant éviter de regarder les images. Des moments terribles à revivre pour les enquêteurs, les rescapés et les proches des victimes, même s'ils s'y sont préparés. "On a déjà vécu l'insupportable. Ce sont des moments qui nous lient à jamais à des personnes qu'on a perdues", témoigne une femme à la sortie de la cour d'assises spéciale.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Victimes des attentats à Paris

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.