13-Novembre : un an de prison ferme pour une "fausse" victime des attentats

La jeune femme de 24 ans a comparu, lundi, devant le tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines).

Le bar Le Carillon dans le 10e arrondissement de Paris, photographié le 13 novembre 2016.
Le bar Le Carillon dans le 10e arrondissement de Paris, photographié le 13 novembre 2016. (MAXPPP)
Ce qu'il faut savoir

Elle s'était fait passer pour une victime des attentats parisiens du 13 novembre 2015. Une jeune mère de famille a été condamnée, lundi 21 novembre, à un an de prison ferme par le tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines). Elle comparaissait pour "faux" et "tentative d'escroquerie".

  "Soufflée par une explosion". Elle avait raconté avoir été "soufflée par une explosion" qui l'avait "gravement blessée à un bras" lors d'une explosion au Carillon. Or, il n'y a pas eu d’explosion dans ce bar, et les certificats médicaux qu'elle a produits étaient des faux. La photo de sa blessure n'était pas non plus la sienne : elle est allée la chercher sur internet.

Des aveux. Placée en garde à vue, la jeune femme avait reconnu avoir tout inventé.

Une précédente affaire de fausse victime du 13-Novembre. En juillet dernier, une femme âgée de 31 ans a été condamnée à six mois de prison avec sursis. Elle avait tenté de se faire passer pour une victime du Bataclan afin de toucher elle aussi des indemnités. Au chômage, elle s’était justifiée en déclarant avoir des "problèmes" d’argent et des "impayés".

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #13NOVEMBRE

21h28 : Comme nous le disions plu tôt dans ce live, une fausse victime du 13-Novembre a été condamnée, ce soir, à un an de prison ferme. Elle comparaissait pour "escroquerie" et "tentatives d'escroquerie" devant le tribunal correctionnel de Versailles. Notre journaliste Raphaël Godet fait le compte-rendu de l'audience dans cet article.

20h34 : Laura est accusée de s'être fait passer pour une victime des attentats du 13 novembre. Elle comparaissait aujourd'hui devant le tribunal de Versailles. Notre journaliste Raphaël Godet est sur place.

18h49 : On repart faire un tour au tribunal de Versailles. Laura est accusée de s'être fait passer pour une victime des attentats du 13 novembre 2015. Notre journaliste Raphaël Godet est sur place. C'est le moment des réquisitions.

17h57 : Laura, accusée de s'être fait passer pour une victime des attentats du 13 novembre, se défend actuellement devant le tribunal de Versailles. Notre journaliste Raphaël Godet est sur place.

17h25 : Retour au tribunal de Versailles (Yvelines) où une jeune mère de famille comparaît en correctionnelle pour "faux" et "tentative d'escroquerie". Elle est accusée de s'être fait passer pour une victime des attentats du 13 novembre. Notre journaliste Raphaël Godet assiste à l'audience.

15h57 : Nous allons au tribunal de Versailles (Yvelines) où une jeune mère de famille comparaît en correctionnelle pour "faux" et "tentative d'escroquerie". Elle est accusée de s'être fait passer pour une victime des attentats du 13 novembre. Notre journaliste Raphaël Godet assiste à l'audience, d'abord consacrée à des accusations de falsifications d'un diplôme de docteur en pharmacie.

14h44 : Elle s'était fait passer pour une victime des attentats parisiens du 13 novembre 2015 auprès de plusieurs organismes : une jeune mère de famille comparaît en correctionnelle pour "faux" et "tentative d'escroquerie". Notre journaliste Raphaël Godet assiste à l'audience, au tribunal de Versailles (Yvelines).