13-Novembre : la femme qui a dénoncé le cerveau des attentats

Le principal organisateur des attentats du 13-Novembre, Abdelhamid Abaaoud, a été retrouvé par la police grâce au témoignage d'une jeune femme. Depuis, celle-ci a dû changer d'identité et se protéger pour échapper aux représailles. Sa nouvelle vie est loin d'être simple.

Sa nouvelle identité est gardée secrète par les autorités. L'anonymat est sa première protection. Sa vie a basculé deux jours après les attentats du 13 novembre 2015, lorsqu'elle a appris où se cachait Abdelhamid Abaaoud, chargé par Daech de coordonner les attaques. Elle a prévenu la police. Une évidence qu'elle n'a jamais regrettée. Cette mère de famille n'a jamais eu aucun lien avec la mouvance jihadiste, mais à l'époque, elle héberge la cousine d'Abdelhamid Abaaoud, Hasna Aït Boulahcen. Elle lui demande de la conduire à Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) pour aider l'un de ses cousins. Elle tombe alors nez à nez avec Abdelhamid Abaaoud, qui se cache dans un buisson.

Les déménagements fréquents rendent le quotidien compliqué

Selon le journaliste Romain Boutilly, qui a réalisé l'interview, l'une de ses dernières, elle ne comprend pas encore que sa vie va basculer. Car elle et ses proches ont dû faire une croix sur leur passé. Nouveaux noms, déménagements fréquents... L'État verse un revenu chaque mois à ce témoin protégé, mais son quotidien est particulièrement compliqué, selon son avocate. Grâce à son témoignage, Abdelhamid Abaaoud a pu être neutralisé à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), cinq jours après les attentats. Selon les enquêteurs, il s'apprêtait à commettre une nouvelle attaque à La Défense (Hauts-de-Seine).

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran d\'une vidéo de propagande de l\'Etat islamique, publiée le 24 janvier 2016, dans laquelle Abdelhamid Abaaoud apparaît.
Capture d'écran d'une vidéo de propagande de l'Etat islamique, publiée le 24 janvier 2016, dans laquelle Abdelhamid Abaaoud apparaît. (AL-HAYAT MEDIA CENTRE / AFP)