Une semaine jour pour jour après les attentats, Paris "uni et debout " se recueille et défie la peur

Les Parisiens se sont une fois de plus réunis sur les lieux des attaques du 13 novembre pour rendre un nouvel hommage aux victimes, mais aussi montrer que la vie reprend malgré les menaces.

Des centaines de personnes ont fait du bruit à 21h20, une semaine jour pour jour après les attques de Paris. Photo prise devant le bar Belle Equipe, rue de Charonne. 
Des centaines de personnes ont fait du bruit à 21h20, une semaine jour pour jour après les attques de Paris. Photo prise devant le bar Belle Equipe, rue de Charonne.  (ALAIN JOCARD / AFP)

L'émotion est toujours palpable, mais pas question pour autant de se terrer face à la menace terroriste. Une semaine jour pour jour après les attentats de Paris, des milliers de Parisiens se sont rassemblés, vendredi 20 novembre, pour rendre hommage aux victimes des attaques et montrer au monde qu'ils n'ont pas peur.

A 21h20, l'heure à laquelle les attaques ont commencé sept jours plus tôt, une foule rassemblée place de la République pour former une chaîne humaine et tourner autour du monument central avant de commencer à faire du bruit et chanter la Marseillaise, comme le rapporte BFMTV

Sur les lieux des attaques, les bougies et les fleurs ont été à nouveau déposées, comme ici au Comptoir Voltaire.

La veille, un appel avait été lancé par des dizaines de personnalités culturelles comme Charles Aznavour, Sylvie Testud, Michel Boujenah ou encore Jack Lang, pour inviter les Parisiens "faire du bruit et de la lumière" vendredi à 21h20. "Face à la violence aveugle, absurde et infinie des partisans de Daesh, nous nous tiendrons debout" invitait ce texte. L'ancien ministre de la culture a donc montré l'exemple devant le Bataclan, là où ont été tuées 89 personnes.

Près du Bataclan justement, l'ambiance était même festive. Un patron de bar a offert des bières en demandant à ses clients de faire la fête. Un camion avec une sono a également joué du Bob Marley pour mettre l'ambiance.