Un développeur canadien crée une application qui remplace le mot "terroriste" par "lâche" sur internet

Mack Flavelle a mis au point cette application gratuite après les attentats de Paris.

Capture écran d\'une page Google, effectuée vendredi 20 novembre 2015, avec l\'application qui remplace le mot anglais \"terrorist\" (terroriste) par \"coward\" (lâche).
Capture écran d'une page Google, effectuée vendredi 20 novembre 2015, avec l'application qui remplace le mot anglais "terrorist" (terroriste) par "coward" (lâche). (GOOGLE)

Comment lutter à son échelle contre le groupe Etat islamique ? Un développeur canadien de Vancouver a mis au point un acte de résistance, en créant une application nommée "Terrorist to Coward". Cette application permet de remplacer automatiquement le mot "terroriste" par celui de "lâche" sur toutes les pages web. Pour l'instant, l'application ne fonctionne qu'en anglais, mais Mack Flavelle a eu cette idée peu de temps après avoir pris connaissance des attentats de Paris, il y a une semaine.

"J'ai tout arrêté. J'ai suggéré mon idée d'appli à un collègue, nous avons fait une réunion et 45 minutes plus tard, c'était en ligne !" explique le développeur sur Radio-Canada. Au moment où Mack Flavelle crée l'application, l'État islamique n'a pas encore revendiqué l'attaque, mais le Canadien raconte qu'il ne peut pas rester les bras croisés à compter les victimes. "Ça nous a demandé 15 lignes de code. C'est tout ! Une manière simple de faire une différence", commente-t-il.

"Les qualifier de terroristes, c'est leur faire trop d'honneur"

Le développeur explique qu'il ne s'agit pas d'atténuer une réalité trop difficile. Selon lui, qualifier les jihadistes de "terroristes" et faire résonner ce mot à travers la planète est aussi un moyen de diffuser la terreur. "Qualifier les auteurs de ces actes de 'terroristes', c'est leur faire trop d'honneur, c'est ce à quoi ils aspirent", explique Mack Flavelle.

"Cette application n'empêchera pas qui que ce soit de se faire exploser, rappelle-t-il, mais on espère redonner le pouvoir aux gens, faire en sorte qu'ils se sentent moins impuissants face à ces actes."