Ces sketchs et détournements sur les réseaux sociaux qui font rire malgré les attentats de Paris

A la radio, sur Facebook ou Twitter, certains ont pris le parti de rire ou de sourire malgré les attaques qui ont touché la capitale vendredi 13 novembre.

Un tweet mis en ligne le 19 novembre 2015 avec une photo détournée de l\'homme qui dit avoir prêté son appartement à des personnes, sans savoir qu\'elles étaient des terroristes.
Un tweet mis en ligne le 19 novembre 2015 avec une photo détournée de l'homme qui dit avoir prêté son appartement à des personnes, sans savoir qu'elles étaient des terroristes. (Galottesusu / Twitter)

Après l'horreur, le rire. Certains humoristes, mais aussi de simples utilisateurs de Twitter et même des victimes ont utilisé cette méthode pour combattre la morosité, le stress ou l'anxiété liés aux attentats perpétrés le 13 novembre à Paris.

Francetv info rassemble les traits d'humour qui ont fait le plus rire sur les réseaux sociaux.

Les sketchs d'humoristes à la radio

Dès lundi matin, Nicolas Canteloup, sur Europe 1, a pris la voix de Guy Carlier pour tenter d'arracher quelques sourires à ses auditeurs. Il a lancé des jeux de mots, comme à son habitude : "Vous avez remarqué que dans le mot 'kalachnikov' il y a le mot 'lâche' ?" "A ceux qui disent : '[les terroristes] ce sont des chiens', cessez d'insulter mon clebs".


Sur France Inter, Charline Vanhoenacker décide de tourner en dérision ce qui s'est passé à Paris, trois jours plus tôt, dans un billet intitulé "Ode à la perversité". Elle parle de rock, ouvre une bière. "Essayons d'imaginer Paris sans terrasse, sans spectacle, sans mini-jupe en été, sans baiser et où tout serait fermé après 20 heures... Et voilà bienvenue à Tourcoing ! Je sais ce que c'est, j'ai grandi à côté", ironise-t-elle. Et finit sa chronique en buvant une gorgée de bière.


L'après-midi, dans l'émission "Si tu écoutes, j'annule tout", qu'elle présente avec Alex Vizorek sur la même radio, c'est Guillaume Meurice qui réagit avec humour en se moquant des personnes qui décident de "résister" en allant en terrasse à Paris. Il en a interrogé quelques-uns. "Un café à Paris à 2,60 euros, est-ce que c'est pas ça finalement se faire assassiner en terrasse ?", n'hésite-t-il pas à lancer.


La tirade hilarante de John Oliver aux Etats-Unis

Tout en insultant les terroristes, l'animateur John Oliver a adressé sur la chaîne HBO une ode à la France. Décalage horaire oblige, il a déclamé sa tirade dans son émission du dimanche 15 novembre. "La France va encaisser tout ça, et je vais vous dire pourquoi. Si vous faites une guerre à la culture et l’art de vivre français, bah, bonne chance putain, allez-y, amenez votre idéologie de merde", commence-t-il.


"Les Français vont amener Jean-Paul Sartre, Edith Piaf, du bon vin, des cigarettes Gauloises, Camus, du camembert, des madeleines, des macarons, Marcel Proust, et leurs putains de croquembouches. (...) Vous êtes foutus", poursuit John Oliver avant d'être largement applaudi par le public.

Des détournements de l'interview de Jawad, le logeur des terroristes de Saint-Denis

Il se prénomme Jawad. Il a été condamné en novembre 2008 à huit ans de prison pour homicide. A cette époque, il avait déjà passé deux ans en maison d'arrêt. Mercredi, il a été placé en garde à vue. Juste avant, il a affirmé devant les caméras avoir hébergé deux personnes "qui venaient de Belgique" dans l'appartement de Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) visé par le Raid, sans savoir qu'il s'agissait de terroristes. "Un ami m'a demandé d'héberger deux de ses potes pour quelques jours", a-t-il raconté à l'AFP.

Une déclaration qui est devenue un sujet de moqueries sur les réseaux sociaux. Les internautes n'ont cessé de détourner le message de ce jeune homme. Un compte parodique a même été créé sur Twitter.

Des petites blagues sur Twitter

Et puis, à partir du samedi 14 novembre, des tweets humoristiques ont été diffusés.

Certains rescapés des attentats, dont cette jeune femme qui a survécu à la fusillade du Bataclan, ont même réussi à blaguer.