Silence de Salah Abdeslam : les avocats renoncent

Nouveau rebondissement dans l'arrestation de Salah Abdeslam. Ces avocats, français et belge, renoncent à le défendre. Ils sont formels : le suspect ne parlera pas. France 3 revient sur les faits de l'arrestation de Salah Abdeslam.

FRANCE 3

Depuis sont arrestation le 18 mars dernier, à Molenbeek en Belgique, Salah Abdeslam n' a jamais parlé. Il avait pourtant promis de s'expliquer sur les attentats du 13 novembre à Paris, mais les auditions chez les juges antiterroristes se sont toujours soldées par un échec. Salah Abdeslam affirmait qu'il parlerait à condition que soit débranchée la caméra qui le filmait 24 heures sur 24 dans sa cellule.

Il est toujours filmé 24 heures sur 24

"Salah Abdeslam était dans ce silence depuis son arrestation, il n'y avait pas de surveillance vidéo et pour autant il a refusé de coopérer avec la justice. Ne soyons pas dupes, c'est une stratégie de défense", affirme Me Samia Maktouf, avocate de familles de victimes des attentats du 13 novembre 2015. Le détenu le plus surveillé de France continuera à être filmé en permanence. Il n'a plus d'avocat. Si, d'ici le procès il n'a plus de défenseur, la justice lui en attribuera un d'office.

Le JT
Les autres sujets du JT
Frank Berton avocat de Salah Abdeslam donne une conférence de presse à Paris, le 27 avril 2016.
Frank Berton avocat de Salah Abdeslam donne une conférence de presse à Paris, le 27 avril 2016. (MATTHIEU ALEXANDRE / AFP)