Cet article date de plus de cinq ans.

Révision constitutionnelle : les débats ont débuté à l'Assemblée nationale

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Révision constitutionnelle : les débats ont débuté à l'Assemblée nationale
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les ténors des différents partis ont pris la parole à propos de l'article 2 sur la déchéance de nationalité. Des divergences divisent toutes les formations.

La séance à l'Assemblée nationale vendredi 5 février était historique. Manuel Valls est venu défendre l'article 1 de la révision constitutionnelle : l'inscription de l'état d'urgence dans la loi fondamentale."Oui, l'état d'urgence est efficace, indispensable pour la sécurité de nos compatriotes", a-t-il déclaré. Mais celui qui divise, c'est le fameux article 2 portant sur la déchéance de nationalité pour les terroristes. Cécile Duflot pour les écologistes estime que la gauche oublie ses valeurs. "C'est oublier que le dernier régime à l'avoir massivement utilisée est le régime de Vichy". Une référence qui lui vaut des huées dans les rangs socialistes.

Un débat tendu

Malgré ses passes d'armes, une majorité de gauche devrait voter cette révision constitutionnelle. La droite ironise sur les changements incessants et les concessions accordées par le gouvernement. Le débat s'annonce tendu.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 13-Novembre

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.