Vidéo Procès des attentats du 13-Novembre : "Quand on attaque la France, la France riposte", Jean-Yves Le Drian répond à Salah Abdeslam

Publié
Article rédigé par
Radio France

Salah Abdeslam a expliqué, mercredi, au procès des attentats du 13-Novembre avoir "visé la France" parce que des "avions français ont bombardé l'Etat islamique".

"Quand on attaque la France, la France riposte", a déclaré Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, jeudi 16 septembre sur franceinfo. Il était interrogé sur les propos de Salah Abdeslam au procès des attentats du 13-Novembre. Ce dernier a tenté d'expliquer sa participation aux attentats comme conséquence de l'intervention militaire de la France contre l'Etat islamique en Irak et en Syrie.

"Je rappelle que c'est Daech qui nous a déclaré la guerre, c'est Daech qui nous a considérés comme son ennemi", insiste Jean-Yves Le Drian. "Ce que cette personne a oublié, dit-il en parlant de Salah Abdeslam, c'est qu'avant les attentats du 13-Novembre, il y avait ceux de janvier contre Charlie Hebdo." 

"Quand on déclare la guerre et qu'on vient la porter sur notre territoire, on riposte."

Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères

à franceinfo

Préfèrerait-il que Salah Abdeslam garde le silence lors de ce procès ? "Je n'ai pas intervenir dans le déroulé d'un procès, il fait ce qu'il estime devoir faire", répond le ministre des Affaires étrangères. Jean-Yves Le Drian, qui était ministre de la Défense en 2015, indique ne pas avoir reçu de convocation pour témoigner dans ce procès. Que dirait-il s'il devait s'exprimer à la barre ? "Je dirais ce que j'ai fait, ce que j'ai vécu et les raisons pour lesquelles nous sommes intervenus."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès des attentats du 13 novembre 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.