Rescapé du Bataclan, Olivier Laplaud avait "besoin de comprendre ce qui s'était passé"

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 7 min.
laplaud
FRANCEINFO
Article rédigé par
S. Khaldoun - franceinfo
France Télévisions

Olivier Laplaud, rescapé de l'attaque du Bataclan et vice-président de l'association Life for Paris, est invité sur franceinfo, vendredi 17 septembre, pour parler du procès des attentats du 13-Novembre.

Le 13 novembre 2015, Olivier Laplaud est resté pendant 2h30 caché dans une loge du Bataclan non visitée par les terroristes. "J'ai voulu écouter la bande sonore lors du procès avec l'espoir d'un peu recoller les morceaux. J'avais besoin de comprendre ce qui s'était exactement passé dans la salle et comprendre la temporalité. Je fais partie de ces personnes qui ont besoin de savoir si ce qu'elles ont ressenti, entendu ou ce dont elles se souviennent ce soir-là est vraiment la réalité ou pas", explique ce rescapé devenu vice-président de l'association Life for Paris.

Salah Abdeslam a montré ce qu'il était

"Ce qui a pu aider aussi, c'est l'extrême professionnalisme de l'enquêteur qui s'est mis dans la peau des terroristes d'une façon théâtrale, mais réaliste et ça a permis de comprendre ce qui a pu se passer", ajoute-t-il.

Salah Abdeslam a eu des mots provocateurs au début du procès. "Je suis heureux que le président de la cour d'assises spéciale ait eu assez de poigne pour le remettre à sa place le premier jour. Ce n'est pas plus mal qu'il ait eu cette parole, on sait enfin quel est le personnage qui se cache derrière le mutisme dont il a fait preuve pendant longtemps et on sait à quoi s'attendre pour la suite", estime Olivier Laplaud.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès des attentats du 13 novembre 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.