Procès du 13-Novembre : nouvelle provocation de Salah Abdeslam

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Procès du 13-Novembre : nouvelle provocation de Salah Abdeslam
franceinfo
Article rédigé par
S. Neumayer - franceinfo
France Télévisions

Le procès des attentats du 13 novembre 2015 se poursuit, au tribunal de justice de Paris. Sophie Neumayer, sur place, fait le point dans le 23h de franceinfo, lundi 20 septembre.

Depuis le 8 septembre, le procès des attentats du 13 novembre 2015 se tient au palais de justice de Paris. Sophie Neumayer, envoyée spéciale sur place, est revenue sur la séance du lundi 20 septembre. "Alors que l’audience était de nouveau très intense, avec notamment la diffusion d’une vidéo de l’attaque sur la terrasse de la Belle équipe, les photos des corps de victimes décédées sur place et recouverts de draps colorés, et puis le détail des blessures infligées à chaque victime, parfois difficilement audible pour les proches", a expliqué la journaliste.

Passe d’armes entre Salah Abdeslam et le président de la cour

Sophie Neumayer a ensuite poursuivi, relatant les actes du principal accusé. "Salah Abdeslam a demandé à avoir la parole, d’abord pour justifier à nouveau ces attentats. S’en est suivie une passe d’armes avec le président de la cour, qui lui a reproché une forme de provocation dans son discours. Le principal accusé a assuré vouloir maintenir le dialogue. 'Ce n’est pas en tirant à la kalachnikov sur des civils que l’on ouvre la porte au dialogue', a tranché le président. Salah Abdeslam a lâché quelques mots, 'ces terroristes sont mes frères'", a-t-elle conclu. Le terroriste est resté muet par la suite, alors qu’une vidéo de son frère, Brahim, était diffusée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès des attentats du 13 novembre 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.