Procès des attentats du 13-Novembre : premier interrogatoire de Salah Abdeslam

Publié
Procès des attentats du 13-Novembre : premier interrogatoire de Salah Abdeslam
Article rédigé par
M.Bougault, H.Puffeney, M.Petit-Jean, E.de Pourquery, R.Gardeux, O.Pergament - France 3
France Télévisions

La cour d'assises donne à partir de mardi la parole aux 14 accusés, dans le cadre du procès des attentats du 13-Novembre. Salah Abdeslam a été pour la première fois questionné sur sa vie, son parcours et sa famille. 

Salah Abdeslam, unique survivant des commandos du 13 novembre, s'est montré presque serein, mardi 2 novembre, dans le box des accusés. Il a donné à la cour un autre visage, répondant calmement aux questions sans jamais s'énerver. Durant l'audition de 2h30, il a raconté sa vie d'avant, des années d'oisiveté mêlées à de la délinquance. Il a décrit son enfance comme "très simple""J'étais aimé de mes professeurs, j'étais un bon élève", a-t-il ajouté, se qualifiant de jeune garçon "calme" et "gentil"

Des accusés pas dupes 

Le récit de ce parcours a agacé certains rescapés du Bataclan. "On a presque du mal à penser que ce sont ces gens qui peuvent participer à des trucs aussi atroces. Dans la vie ils n'ont pas été trop malheureux, ils ont eu un parcours sympa, avec des familles sympa", estime Sidonie Michelet. Salah Abdeslam a également évoqué son affection pour son frère Brahim, l'un des kamikazes du 13-Novembre. "Il ne faut jamais oublier qu'il a emmené son frère se faire sauter dans un bar et que lui-même devrait être mort s'il n'avait pas été lâche", a balayé Bruno Poncet, un autre rescapé. Les accusés seront à nouveau entendus en janvier 2022, sur les faits cette fois-ci. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.