Procès des attentats du 13-Novembre : la parole aux accusés, Salah Abdeslam s'exprimera le premier

Publié Mis à jour
Procès des attentats du 13-Novembre : la parole aux accusés, Salah Abdeslam s'exprimera le premier
Article rédigé par
M.Bougault, E.Pelletier, A.Blacher, L.Simondet, L.Gaimard, S.Pichavant, J-M.Noël, R.Gardeux, O.Pergament - France 3
France Télévisions

Le procès des attentats du 13-Novembre entre dans une nouvelle étape, mardi 2 novembre, puisque la parole est donnée aux accusés. Salah Abdeslam s'exprimera le premier.  

Salah Abdeslam, seul survivant des commandos du 13-Novembre et le plus volubile des 14 accusés, attire tous les regards dans le box. Dès l'ouverture du procès, il a enchaîné les provocations, se revendiquant comme un combattant du groupe État islamique, et parlant parfois sans y être invité. Le président l'interrogera durant la journée du mardi 2 novembre sur son enfance, son parcours scolaire et ses failles. 

Les accusés interrogés toute la semaine

La parole est en effet aux accusés la première semaine de novembre. La cour examinera chaque parcours de vie. "Comment quelqu'un qui naît dans la banlieue de Bruxelles [Belgique] ou la banlieue de Paris devient un criminel presque sans âme, sans émotion ?", s'interroge maître Gérard Chemla, avocat de victimes. Le président a choisi l'ordre alphabétique pour interroger les accusés, et Salah Abdeslam sera entendu le premier. Les parties civiles veulent croire à un sursaut d'humanité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.