Procès du 13-Novembre : au septième jour d'audience, la cour d'assises spéciale diffuse des images des attaques

Des "vidéos sans le son" des kamikazes se faisant exploser devant le Stade de France sont projetées jeudi à l'audience ainsi que des "vidéos et des photographies panoramiques" de certaines terrasses visées, a annoncé le président de la cour d'assises spéciale.

Des victimes assistent à l\'audience, le 16 septembre 2021 à Paris.
Des victimes assistent à l'audience, le 16 septembre 2021 à Paris. (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)
Ce qu'il faut savoir

Au septième jour du procès des attentats du 13 novembre 2015, la cour d'assises spéciale de Paris continue de retracer le déroulement des attaques. Des images des attentats à Paris et Saint-Denis, qui ont fait 130 morts et plusieurs centaines de blessés, ont été diffusées dans la salle d'audience, jeudi 16 septembre. L'audience a été clôturée vers 19 heures. Elle reprendra vendredi, à 12h30. 

Des vidéos du Stade de France et des terrasses. Des "vidéos sans le son" des kamikazes se faisant exploser devant le Stade de France ont été projetées, ainsi que des "vidéos et des photographies panoramiques, assez éloignées" des terrasses de bistrots, Le Carillon, Le Petit Cambodge, La Bonne Bière et Casa Nostra, a annoncé le président de la cour, Jean-Louis Périès. 

 Un enregistrement audio du Bataclan. Vendredi, lors de la journée consacrée aux constatations réalisées au Bataclan, un document sonore de "30 secondes" sera également diffusé, a déclaré le président de la cour. Ce ne sera que "le tout début, 30 secondes simplement" de cet enregistrement d'un dictaphone resté allumé et qui a capté l'intégralité de l'attaque. "On entend la musique et le début des tirs", a-t-il détaillé.

 Un moment redouté. La diffusion d'images et de sons des attentats à l'audience s'annonce difficile pour les parties civiles. Le président de la cour a prévenu en amont de la présentation de ces documents afin qu'elles puissent prendre leurs "dispositions"Près de 1 765 parties civiles s'étaient constituées avant le début du procès, 466 autres l'ont fait depuis l'ouverture des débats.

La froide explication de Salah Abdeslam. La parole a été donnée brièvement aux 14 accusés présents au procès, mercredi, pour qu'ils fassent une brève déclaration sur les faits qui leur sont reprochés. Le seul membre des commandos du 13-Novembre encore en vie a expliqué avoir "visé la France" parce que des "avions français ont bombardé l'Etat islamique, les hommes, les femmes, les enfants""On a attaqué la France, visé la population, des civils, mais il n'y avait rien de personnel", a encore déclaré le principal accusé.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #13_NOVEMBRE

20h47 : Au septième jour d'audience du procès des attentats du 13-Novembre, les enquêteurs ont exprimé leur émotion devant les images de "scènes de guerre" projetées à l'audience. Ils sont aussi revenus sur les premières constatations réalisées au Stade de France et sur certaines terrasses parisiennes.




(ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)

21h44 : heures, voici un nouveau point sur l'actu :

Face à une embellie des indicateurs du suivi de l'épidémie, Emmanuel Macron promet de réfléchir à relâcher les restrictions. Mais sommes-nous "sur la bonne voie", comme l’affirme le chef de l'Etat ?

Les enquêteurs ont témoigné à la barre du déroulement des attaques, des images et vidéos ont été projetées devant la cour.


L'Australie n'achètera pas les douze sous-marins à la France, comme elle s'y était pourtant engagée contractuellement. Naval Group va réclamer une indemnisation à Canberra. Suivez notre direct.

• La société Lubrizol a de nouveau été mise en examen pour "déversement de substances nuisibles dans les eaux" et "rejet en eau douce de substances nuisibles au poisson", a appris franceinfo de source judiciaire.

18h59 : Au procès des attentats du 13 novembre 2015, le tribunal a visionné des images des attaques. Le président a invité les personnes qui le souhaitaient à quitter la salle.

18h31 : Il est 18 heures, l'heure d'un nouveau point sur l'actu :

Les enquêteurs ont témoigné à la barre du déroulement des attaques, des images et vidéos ont été projetées devant la cour. Suivez notre direct.


Les mesures pour les indépendants dévoilées par Emmanuel Macron sont "très positives", a déclaré Marc Sanchez, secrétaire national du syndicat des indépendants et des TPE (SDI), sur franceinfo. Le chef de l'Etat a dévoilé un plan pour les 3 millions de travailleurs indépendants.

L'Australie n'achètera pas les douze sous-marins à la France, comme elle s'y était pourtant engagée contractuellement. Naval Group va réclamer une indemnisation à Canberra. Suivez notre direct.

• La société Lubrizol a de nouveau été mise en examen pour "déversement de substances nuisibles dans les eaux" et "rejet en eau douce de substances nuisibles au poisson", a appris franceinfo de source judiciaire.

18h27 : On retourne au procès des attentats du 13 novembre 2015 avec le témoignage d'un dernier enquêteur.

16h16 : Un autre enquêteur est maintenant à la barre. Il témoigne, devant les parties civiles, des attentats au Petit Cambodge et au Carillon.



(ELISABETH DE POURQUERY)

17h48 : "Une mise en cause aussi violente qu'odieuse". L'ancien Premier ministre Manuel Valls annonce son intention de porter plainte pour "diffamation publique envers une personne publique" après la diffusion du documentaire Les ombres du Bataclan. Arte a diffusé le 3 septembre ce docu consacré aux attentats du 13 novembre 2015, qui prête notamment à l'ancien chef du gouvernement socialiste des calculs électoraux dans sa gestion des attentats.

17h23 : L'enquêteur, présent à la barre, continue de détailler les attaques au Stade de France. Les victimes sont soutenues par des membres d'une association.

14h00 : Il est 14 heures, l'heure d'un nouveau point sur l'actu :

Les mesures pour les indépendants dévoilées par Emmanuel Macron sont "très positives", a déclaré Marc Sanchez, secrétaire national du syndicat des indépendants et des TPE (SDI), sur franceinfo. Le chef de l'Etat a dévoilé un plan pour les 3 millions de travailleurs indépendants.

• C'est une journée très difficile pour les victimes des attentats du 13-Novembre. Des vidéos, photos et sons sont diffusés pour raconter le déroulé des attaques. Suivez notre direct.

L'Australie n'achètera pas les 12 sous-marins à la France, comme elle s'y était pourtant engagée contractuellement. "C'est vraiment un coup dans le dos", s'agace le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian.

• La chaîne britannique Marks and Spencer annonce la fermeture de 11 magasins en France "au cours des prochains mois", soit plus de la moitié de ses 20 sites dans le pays.

13h20 : On retourne au procès des attentats du 13-Novembre où un enquêteur est entendu sur ce qu'il s'est passé au Stade de France.

12h30 : Septième jour d'audience au procès des attentats du 13-Novembre. Au programme : le déroulé des attaques, nous explique notre journaliste sur place.