Procès du 13-Novembre : Salah Abdeslam revendique les attentats, Mohamed Abrini reconnaît sa participation

Les onze hommes présents dans le box et les trois qui comparaissent libres ont été invités mercredi par le président de la cour d'assises spéciale de Paris à faire une "intervention", mais il ne s'agit pas d'un interrogatoire.

L\'accusé Salah Abdeslam, le 15 septembre 2021.
L'accusé Salah Abdeslam, le 15 septembre 2021. (ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)
Ce qu'il faut savoir

Ils ont pris la parole. Au sixième jour d'audience du procès des attentats du 13-Novembre, mercredi 15 septembre, les 14 accusés présents à l'audience (six autres sont absents et jugés par défaut) se sont exprimés. "On a combattu la France, on a visé la population, des civils mais on n'a rien de personnel à leur égard", a déclaré le principal accusé, Salah Abdeslam. "Quand François Hollande a pris la décision d'attaquer [l'organisation] Etat islamique, il savait que sa décision comportait des risques". De son côté, Mohamed Abrini, l'homme au chapeau, a reconnu sa participation, tout en assurant qu'il nétait pas "le cerveau des opérations". Suivez notre direct.

Le comportement de Salah Abdeslam scruté. Depuis l'ouverture du procès, Salah Abdeslam, seul survivant des commandos terroristes de Paris et Saint-Denis, a essayé à plusieurs reprises d'intervenir (dès le premier jour d'audience, le lendemain pour dédouaner trois de ses co-accusés). Il a toujours été recadré avec fermeté par le président de la cour, Jean-Louis Periès. Son éventuelle prise de parole est donc attendue.

L'examen du déroulement des attentats. Après cette déclaration des 14 accusés présents, la cour d'assises spéciale va commencer l'examen du déroulement des attentats, avec l'audition de plusieurs enquêteurs la section anti-terroriste de la brigade criminelle de Paris. 

 Des photos et vidéos diffusées à l'audience. Jean-Louis Periès a prévenu les parties civiles qu'à partir de jeudi, la cour visionnerait des photos et vidéos, avec les constatations des scènes de crimes au Stade de France. Le vendredi, ce seront des photos, vidéos et "peut-être même une partie sonore" des faits la salle du Bataclan, le contenu d'un enregistrement pendant la tuerie ayant été versé  à l'enquête. 

L'interrogatoire des accusés prévu plus tard. Ce n'est qu'en novembre que les accusés seront soumis à un interrogatoire sur leur personnalité. Puis en janvier et en mars, cette fois sur les faits. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #13_NOVEMBRE

23h03 : Voici les contenus qu'il ne fallait pas rater aujourd'hui sur franceinfo :

20h13 : "Nous, victimes d’actes terroristes, sommes une grande forêt peuplée d’arbres d’origines différentes, de couleurs différentes mais partageons la même terre."

David Fritz-Goeppinger fait partie de la douzaine de personnes prises en otage par les terroristes au Bataclan. Photographe, il tient son journal de bord pendant toute la durée du procès des attentats du 13-Novembre.

21h47 : heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Trois nouveaux départements ont été placés en vigilance orange pour des risques de pluie et d'inondation. Il s'agit de la Savoie, la Haute-Savoie et l'Ain. Cela porte à huit le nombre de départements en vigilance orange. Suivez notre direct.

• Le taux d'incidence est tombé sous la barre des 100 cas pour 100 000 habitants au niveau national, pour la première fois depuis mi-juillet. Le nombre de malades hospitalisés continue par ailleurs de baisser avec 9 555 personnes hospitalisées pour une infection au Covid, dont 1 959 en réanimation.


Salah Abdeslam a justifié les attentats du 13-Novembre par l'intervention militaire française contre le groupe Etat islamique.

La comédienne Marthe Mercadier, "reine" du théâtre de boulevard, est morte à l'âge de 92 ans, a annoncé sa famille.

• Messi, Neymar et Mbappé seront titulaires ensemble pour la première fois avec le PSG, annonce l'UEFA.

21h39 : L'explication des attentats du 13-Novembre donnée par Salah Abdeslam pendant le procès est "bidon" et donne "la nausée", commente sur franceinfo l'avocat de l'association 13onze15 Fraternité-Vérité et de 114 parties civiles, maître Jean Reinhart. Il a lui-même perdu son neveu pendant l'attaque du Bataclan.

18h00 : Il est 18 heures. Vous n'avez rien suivi à l'actu ? Voici ce qu'il faut savoir :

Trois nouveaux départements ont été placés en vigilance orange pour des risques de pluie et d'inondation. Il s'agit de la Savoie, la Haute-Savoie et l'Ain. Cela porte à huit le nombre de départements en vigilance orange. Suivez notre direct.

Salah Abdeslam a justifié les attentats du 13-Novembre par l'intervention militaire française contre le groupe Etat islamique.


• L'avocat Fabrice Di Vizio, figure médiatique du mouvement contre le pass sanitaire et l'obligation vaccinale pour les soignants, est visé par une enquête déontologique du conseil de l'ordre du barreau de Paris, a appris franceinfo de sources proches du dossier.

La comédienne Marthe Mercadier, "reine" du théâtre du boulevard, est morte à l'âge de 92 ans, a annoncé sa famille à l'AFP.

17h46 : L'audience du jour au procès des attentats du 13-Novembre prend fin au tribunal de Paris. Les prochaines journées, jeudi et vendredi, s'annoncent lourdes avec des diffusions de vidéos et photographies des attentats.



(ELISABETH DE POURQUERY)

15h56 : L'enquêteur antiterroriste livre son toujours son témoignage à la barre, selon le compte-rendu d'une de nos journalistes sur place.

15h10 : Salah Abdeslam a donc justifié tout à l'heure les attentats du 13-Novembre par l'intervention française contre le groupe Etat islamique. Sur Twitter, Nicolas Hénin, ex-otage du groupe terroriste, réfute, chiffres à l'appui, l'argumentaire du principal accusé.

14h14 : On repart au tribunal de Paris pour suivre le procès des attentats du 13-Novembre. C'est désormais au tour d'un enquêteur de prendre la parole.

14h10 : 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Salah Abdeslam a justifié les attentats du 13-Novembre par l'intervention militaire française contre le groupe Etat islamique. Suivez notre direct.

L'état de catastrophe naturelle va être déclaré la semaine prochaine, annonce le gouvernement. Cinq départements sont toujours ce midi en vigilance orange aux orages, aux crues et pour des risques d'inondations (Isère, Gard, Hérault, Drôme et Ardèche). Suivez notre direct.

Plus de 90% des soignants sont désormais vaccinés, annonce le gouvernement alors que l'obligation vaccinale à l'égard de cette profession entre en vigueur aujourd'hui. Suivez la situation en direct.


Chose rare, le smic va légèrement augmenter le 1er octobre. Cela correspondant à une hausse de près de 35 euros brut mensuel, selon l'AFP. Le ministère du Travail devrait préciser le montant dans la journée.

14h26 : C'est désormais au tour de Salah Abdeslam de s'exprimer. Le principal accusé justifie les attentats du 13-Novembre par l'intervention militaire française contre le groupe Etat islamique.





(ELISABETH DE POURQUERY)

13h10 : Retour au procès des attentats du 13-Novembre où les accusés peuvent faire des déclarations sur les faits.

12h26 : Dans quelques minutes, nous retournerons au procès des attentats du 13-Novembre avec notre journaliste Alice Galopin. Les accusés vont pouvoir faire une déclaration par rapport aux faits.