Attentats du 13-Novembre : les propos de Salah Abdeslam alourdissent l'ambiance au procès

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Procès du 13-Novembre : les propos de Salah Abdeslam alourdissent l'ambiance au tribunal
France 3
Article rédigé par
Éric Pelletier - France 3
France Télévisions

"On a visé la population, des civils, mais en réalité il n'y avait rien de personnel", a justifié Salah Abdeslam, mercredi 15 septembre, lors du procès des attentats du 13-Novembre. Jeudi, les scènes de crime sont examinées en détails.

Lors du procès des attentats du 13-Novembre, mercredi 15 septembre, le principal accusé, Salah Abdeslam, a justifié les attaques à Paris comme étant une réponse aux frappes militaires contre l'Etat islamique en Syrie et en Irak. "Ces propos de Salah Abdeslam ont encore alourdi l'ambiance, les victimes ont écouté sans broncher, mais elles vont être confrontées tout à l'heure à une nouvelle épreuve, puisque la cour examine cette fois les scènes de crime en diffusant des photos, des vidéos et des extraits audio", décrit le journaliste Éric Pelletier, depuis la Palais de justice de Paris pour le 12/13 de France 3.  

Des victimes prêtes pour ces moments douloureux

La journée de jeudi devrait se concentrer sur les explosions près du Stade de France et les attaques contre les terrasses, puis, vendredi, devraient être examinées les preuves concernant l'attaque du Bataclan. Les victimes redoutent ces moments, mais se disent prêtes. "Un père de famille a dit qu'il y voyait une dernière communion avec son fils, mort au Bataclan", rapporte le reporter France Télévisions. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Procès des attentats du 13 novembre 2015

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.