Procès Jawad Bendaoud : l'audience suspendue après un coup de colère du prévenu

Au tribunal, Jawad Bendaoud s'énerve, insulte et crache sur le sol : l'audience a été suspendue dix minutes.

Jawad Bendaoud, lors de son procès en appel, le 21 novembre 2018 à Paris. 
Jawad Bendaoud, lors de son procès en appel, le 21 novembre 2018 à Paris.  (JACQUES DEMARTHON / AFP)

L'audience a été suspendue une dizaine de minutes pendant le procès en appel de Jawad Bendaoud, celui qu'on a surnommé "le logeur de Daech", au palais de justice de Paris mercredi 28 novembre à la mi-journée. La cause : au bout de deux heures et demi d'interrogatoire, il a laissé éclater sa colère, rapporte une journaliste de franceinfo présente au procès.

Le logeur de deux jihadistes auteurs des attentats du 13 novembre 2015 a qualifié les journalistes d'"enfants de putain". "Je n'ai rien à perdre", a-t-il clamé en s'adressant au président du tribunal, "je ne supporte plus vos piques", "vous faites quoi là à dire que je suis un menteur ?"

Jawad Bendaoud a craché sur le sol et a hurlé : "Je me démerde tout seul dehors depuis un an, j'ai même pas le RSA. (...) Je suis seul. Je ne vois même pas un psy. Vous voulez quoi ? Mettez-moi six ans, mettez-moi six ans."

L'accusé avait été relaxé en première instance, en février dernier, mais le parquet qui avait requis quatre ans de prison avait immédiatement fait appel.