Hommage national : certaines familles refusent de participer

Le père d'Aurélie de Peretti, l'une des victimes du Bataclan, ne fera pas le déplacement à Paris. Il estime que tout n'a pas été fait pour empêcher les attentats. Le point avec France 2. 

FRANCE 2

Le père d'Aurélie de Peretti n’assistera pas à l'hommage national aux victimes des attentats de Paris qui se tiendra vendredi 27 novembre. Sa fille est décédée au Bataclan. Selon lui, tout n'a pas été fait pour empêcher ces attentats. L'enterrement de la jeune femme de 33 ans a eu lieu ce jeudi 26 novembre à St Tropez (Var). Son cercueil a été décoré par 9 artistes avec un slogan: "rock my peace".

Dernier hommage

Des centaines de personnes étaient présentes devant l'église, trop petite pour accueillir la foule venue rendre un dernier hommage à Aurélie. Famille, amis et anonymes tiennent à rappeler à quel point elle leur manquera. "C'était une bonne personne, toujours gentille, brillante", affirme une anonyme. Peu après la cérémonie religieuse, une cérémonie civile s'est tenue.

L'occasion pour Jean-Marie de Peretti de rappeler qu'il ne se rendra pas à Paris à l'occasion de l'hommage national voulu par le Président. Une façon de protester contre des mesures de sécurité pas assez efficaces selon lui."Aucune mesure forte n'a été prise", souligne Jean-Marie de Peretti. Le corps d'Aurélie sera incinéré dans l'après-midi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Fleurs et bougies en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre, place de la République, à Paris, le 15 novembre 2015. 
Fleurs et bougies en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre, place de la République, à Paris, le 15 novembre 2015.  (MAXPPP)