La loi antiterrorisme entre en vigueur ce 1er novembre

Ce 1er novembre, la loi antiterroriste entre en vigueur. Elle met fin à deux ans d’état d’urgence, mais pour l’État, il s’agit aussi de renforcer la sécurité dans le pays.

Voir la vidéo
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La loi antiterrorisme entre en vigueur ce mercredi 1er novembre et met fin à deux ans d’état d’urgence. Édouard Philippe et Gérard Collomb se rendront devant la Tour Eiffel. Une visite symbolique pour rencontrer les forces de sécurité intérieure avec un objectif affiché : limiter le nombre d’attentats. Devant la Tour Eiffel justement, un mur de verre entourera le monument, sa construction coûtera environ 30 millions d’euros.

Vifs débats

Cette loi avait été l’objet de vifs débats à l’Assemblée nationale. Liberticide ou trop laxiste, elle va en tout cas présenter quelques changements. Par exemple, pour tout événement où un risque est évoqué, le préfet pourra mettre en place des périmètres de sécurité. Des fouilles seront également organisées. Au niveau des perquisitions, elles deviendront des « visites », c’est-à-dire qu’elles ne se feront plus obligatoirement à l’initiative de la justice, mais à la demande de l’autorité administrative. Selon le ministre de l’Intérieur, 32 tentatives d’attentats ont été déjouées depuis novembre 2015.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militaires français sous la tour Eiffel, à Paris, en mai 2017. Photo d\'illustration.
Des militaires français sous la tour Eiffel, à Paris, en mai 2017. Photo d'illustration. (MICHEL EULER / POOL)