Entre 5 500 et 20 000 manifestants à Paris contre l'Etat d'urgence. Revivez cette journée de mobilisation

Ces rassemblements sont organisés alors que le gouvernement veut prolonger l'état d'urgence de trois mois supplémentaires et projette d'élargir les conditions pour mettre en oeuvre la déchéance de nationalité.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Plusieurs dizaines de manifestations sont prévues samedi 30 janvier à Paris et en province pour dénoncer le tour de vis sécuritaire de l'exécutif, après les attentats du 13 novembre. Les manifestants protestent à la fois contre le projet d'extension de la déchéance de nationalité et contre l'état d'urgence, alors que le Conseil des ministres examinera mercredi sa prolongation pour trois mois supplémentaires.

Manifestation à Paris et dans les grandes villes de province. Outre le défilé parisien, de la place de la République au Palais-Royal, des manifestations doivent avoir lieu dans les principales villes de France.

Des syndicats et des associations à la manœuvre. L'appel à manifester a été lancé par les collectifs "Nous ne céderons pas" et "Stop état d'urgence", qui regroupent notamment des syndicats (CGT, FSU, Syndicat de la magistrature), des associations (Attac, Droit au logement, Droits devant, MRAP) et des organisations de défense des droits de l'homme (FIDH).

La levée de l'état d'urgence et l'abandon de la déchéance de nationalité. Ces organisations demandent la levée immédiate de l'état d'urgence et l'abandon du projet de déchéance de nationalité pour les personnes condamnées pour des activités terroristes. Ces mesures "heurtent et mettent à mal nos libertés au nom d'une hypothétique sécurité", selon un communiqué des collectifs.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #ETAT_D_URGENCE

19h02 : Voici quelques photos des mobilisations contre l'état d'urgence organisée cet après-midi dans plusieurs dizaines de ville de France.







19h17 : Parmi les manifestants qui ont défilé cet après-midi contre l'état d'urgence, de nombreux membres de partis de la gauche de la gauche. Jean-Luc Mélenchon y va de sa contribution sur son blog, où il a regroupé toutes ses déclarations hostiles à cette mesure.

17h11 : Le nombre de manifestants opposés à l'état d'urgence est de 5 500 à Paris selon la police, 20 000 selon les organisateurs.

17h05 : Il faut maintenir l'état d'urgence ! Faut arrêter de se voiler la face, nous sommes en guerre contre le terrorisme ! Si le gouvernement poursuit l'état d'urgence les gens manifestent et si le gouvernement supprime l'état d'urgence et qu'un attentat survient alors les gens vont crier au scandale.

17h04 : Etat d'urgence necessaire tant que la France est menacée.

17h04 : Dans les commentaires, certains internautes s'insurgent contre la contestation de l'état d'urgence par des manifestants aujourd'hui en France. Lydia Guirous, l'ex-porte-parole des Républicains n'en pense pas moins.

16h57 : Parmi les manifestants opposés à l'état d'urgence, des parlementaires écologistes sont mobilisés aujourd'hui à Paris.

16h30 : Des internautes témoignent également de leur mobilisation contre l'état d'urgence à Grenoble ou encore à Metz.

16h27 : A Paris, les manifestants opposés à la prolongation de l'état d'urgence et à la déchéance de nationalité sont arrivés devant le siège du Conseil d'Etat, la fin du parcours de leur cortège parti de République.

15h28 : On poursuit notre tour de France des manifestations contre la prolongation de l'état d'urgence. A Poitiers, un rassemblement a lieu en ce moment même.

15h09 : Bien sûr que l'état d'urgence est nécessaire, mais les assignations à résidence pour des opposants politiques ne sont pas normales.

15h08 : Une nouvelle prolongation est sans doute nécessaire. Pas d'angélisme et faisons confiance à nos dirigeants, de droite ou de gauche. Si un nouveau drame survient demain, ces manifestants "bisounours" changeront sans doute d'avis.

15h08 : Il faut prolonger l'état d'urgence. Oui c'est une contrainte. Toutefois les alertes n'ont pas cessé. On ne peut pas reprocher au gouvernement de n'avoir pas suffisamment réagi après les attentats de janvier et leur retirer les moyens après ceux de novembre. La déchéance de la nationalité est une question séparée, il est incohérent de vouloir faire un amalgame entre ces deux questions.

15h07 : La manifestation contre la prolongation de l'état d'urgence a également démarré à Paris. Et dans les commentaires vous continuez à donner vos avis sur la question.

14h49 : Comment ignorer ces êtres humains tués par des kalachnikovs et rejeter l'état d'urgence ? Le gouvernement qu'elle que soit son étiquette réagit de manière appropriée. Des militaires courageux nous protègent.

14h48 : L'Etat d'urgence ne sert qu'au gouvernement pour se protéger, mais pas à protéger les citoyens.

14h48 : Quelle naïveté ! Parce qu'on aurait rien à se reprocher car l'état d'urgence serait "pour les autres " ? Vous dites sûrement cela car vous ne devez pas avoir le "profil" type des personnes clairement visées par cette mesure ! Nous avons tous à craindre pour nos libertés. Et l'arbitraire frappe tout le monde. Savez-vous ce qu'est un régime dit autoritaire ?

14h46 : Toulouse, Amiens, des manifestations ont lieu en ce moment dans plusieurs villes de France pour protester contre la prolongation de l'état d'urgence. Dans les commentaires, vous exprimez vos arguments en faveur ou contre cette prolongation.

14h41 : @anonyme L'interdiction de manifester n'entre pas dans la loi sur l'état d'urgence. Il s'agit d'une liberté fondamentale qui peut être contrainte uniquement dans un contexte exceptionnel. Je vous propose de lire l'article de ma collègue Marthe Ronteix qui s'est justement intéressée à la question.

14h41 : Les manifestations ne sont-elles pas interdites durant l'état d'urgence ?

14h29 : Il faudrait savoir ce que l'on veut... On critique le gouvernement parce qu'il serait trop laxiste et ne protégerait pas assez les citoyens - et on lui refuserait les moyens ?

14h28 : Personnellement pour l'état d'urgence. A Paris la vie est tendue depuis un moment, alertes au quotidien, peur au moindre bruit type pétard. Certes veillons à éviter les dérives et la trop longue durée dans le temps mais quand on a rien à se reprocher quel est réellement le problème ?

14h28 : Ils ont créé cette merde eux mêmes par leurs politiques de merde. Moi je suis contre l'extension de l'état d'urgence.

14h27 : Autre manifestation, à Toulouse cette fois contre la prolongation de l'état d'urgence. Dans les commentaires, vous êtes divisés sur ce sujet.

14h12 : L'état d'urgence ne sert qu'au gouvernement pour avoir les mains libre et faire ce qu'ils veulent en toute tranquillité .

14h09 : C'est gentil de manifester contre l'état d'urgence en province ... Venez donc à Paris vivre les alertes quotidiennes. Que se passera-t-il si on lève l'état d'urgence ?

14h08 : Le peuple français a-t-il compris que nous étions en état de guerre ? Nous avons des cinglés en face. Et malheureusement, les attentas perpétrés ne sont pas terminés !

14h08 : Des manifestations ont lieu toute la journée contre la prolongation de l'état d'urgence et la déchéance de nationalité. Vous défendez majoritairement cette prolongation même si certains émettent des réserves.

13h40 : De nombreuses manifestations sont prévues tout au long de la journée pour demander la levée immédiate de l'état d'urgence. France 3 a assisté à des rassemblements, ce matin, à Perpignan (Pyrénées-Orientales) et Mâcon (Saône-et-Loire).

(FRANCE 3)

12h55 : François Hollande a annoncé que le dispositif serait probablement prolongé au-delà du 26 février, à condition d'avoir l'aval du Parlement. Ma collègue Catherine Fournier nous explique à quoi va servir la prolongation de l'état d'urgence.

François Hollande veut prolonger l'état d'urgence pour permettre les perquisitions de nuit en attendant l'entrée en vigueur de la réforme pénale.

(MAXPPP)

12h49 : Ce matin, une cinquantaine de personnes ont manifesté à Montauban contre l'état d'urgence et le projet de déchéance de nationalité, relaie France 3 Midi-Pyrénées.




(CHRISTINE RAVIER / FRANCE 3 MIDI-PYRENEES)